Bègles

Belle victoire de l’Union par 24 à 9 face à Castres

C’est le plus gros écart réalisé par l’UBB pour le gain d’un match en Top 14 privant ainsi Castres du bonus défensif. Encore une fois la solidarité exemplaire de l’Union avec une défense qui avance lui a permis de réaliser cette performance d’accrocher un second gros calibre à son tableau de chasse. L’Union progresse dans la gestion du jeu même si en première mi-temps, elle n’a pas trop su profiter des circonstances atmosphériques comme le regrettait Marc Delpoux.

C’est Hugues Martin qui a pris place aux côtés du Président Marti pour suivre ce match, ainsi que Frank Johandet de la mairie de Bègles. C’est un arbitre italien, M. Damasco qui officie pour ce match dans le cadre de la journée d’échange d’arbitres afin que les joueurs français s’habituent aux différents arbitrages continentaux.

Heini Adams à la manoeuvre
photo Laurent Chaudru

En ce qui concerne le temps celui-ci est à l’automne après les conditions printanières qu’il a offert durant tout le mois d’octobre et cela laisse envisager des conditions peu favorables pour le type de jeu développé par l’Union. Pourtant dès le coup d’envoi l’Union se met en route en imposant aux visiteurs un groupé pénétrant digne de l’ère des "Rapetous" et déjà à la 3ème minute Félix Le Bourhis fait passer le frisson dans la défense castraise. Le décor est planté, avants comme arrières unionistes ne sont pas décidés à subir la pression castraise et veulent s’imposer face à ce "gros" du championnat et c’est vrai qu’ils font bonne figure et face au vent, des castrais trop confiants ne font pas parler le pied de Romain Teulet et cherchent à porter la balle derrière les "pagelles". A quelques erreurs d’appréciation des bordelo-béglais répondent des fautes de mains castraises et le score reste vierge pendant les 20 premières minutes. Il faut attendre la 22ème minute pour que Capo Ortega se mette à la faute suite à une action de Le Bourhis (encore lui !) pour empêcher l’essai ce qui vaut carton jaune. Sur la pénalité qui suit l’Union choisit la mélée et met à mal la mêlée castraise, après plusieurs passages au sol Hiraiko Forbes plonge en terre promise, mais l’arbitre ne peut valider car la vidéo n’est pas probante et ne montre pas la ligne de but, donc il donne mêlée à 5 mètres en faveur de l’Union. Sur la sortie rapide Adams choisi le cotée fermé et Fraser dépose le ballon derrière la ligne dans l’angle gauche côté tribune Garonne mais ne peut transformer car en mauvaise position et contre toute attente l’Union prend le score à la 28ème minute.

Luc Ducalcon vient contester la balle a Hiraiko Forbes soutenu par Ole Avéi
photo Michel Campistrau

On sent que les Unionistes maitrise leur sujet car Reihana ajoute une pénalité de 50 mètres avec l’aide du vent et à la 30ème minute l’Union mène 8 à 0. Quelques minutes après Romain Teulet donne ses premiers points à Castres (32ème), mais c’est sans compter sur la rage qui anime les unionistes qui dominent malgré le retour de Capo Ortega, pressé dans leurs 22 les castrais donne l’occasion à Fraser d’ajouter 3 points et l’arbitre siffle la mi-temps sur le score de 11 à 3. Il faut signaler dans cette première mi-temps que Forbes a très tôt remplacé Delboulbes (15ème), qu’il a eu un comportement remarquable et qu’il a fait beaucoup de misères à Ducalcon qui du reste cédera la place à la 48ème minute.
Pour la deuxième mi-temps l’Union est face au vent ce qui n’est pas pour déplaire aux hommes de Vincent Etcheto qui sont habiles à porter le ballon avec des Le Bourhis, Connor, Lilo, Mailei voire Reihana dans ses relances qui parfois se montrent hasardeuses mais n’est-ce pas le prix de ce style de jeu ? Ce sont les avants qui vont se montrer à leur avantage suite à un plaquage dévastateur de Reihana sur Teulet le ballon gicle en touche au bénéfice de l’Union qui sur son lancé conserve le ballon et après passage au sol Forbes ramasse le ballon et fait exploser la défense castraise pour aller déposer le ballon entre les poteaux. Avec la transformation de Fraser l’Union mène 18 à 3 à la 46ème minute, le stade exulte et donne de la voix. Quelques instant plus tard l’ouvreur Bernard donne 3 nouveau points aux castrais, mais leur jeu manque de liant face à une défense incisive de l’Union ou Connor se dépense sans compter. Tout le monde retient son souffle dans les tribunes car on sait que l’Union fait jeu égal avec les meilleurs pendant 60 minutes, mais qu’elle a quelques difficultés sur ses fins de matchs. La zone de la 55 / 65ème minute pour Marc Delpoux c’est le moment du coaching et il fait rentrer du sang neuf : Tisseau 55ème, Seron 58ème, Ternissien, Roux, et Rofes à la 65ème. Les remplaçant vont être à la hauteur des titulaires même si Teulet réduit le score à la 61ème, mais Reihana lui répond 3 minutes plus tard.

Lilo face à Evans (13) et LaKafia (14) attentivement suivi par Laurent Armand, Laurent Delboulbes, Heini Adams caché par Evans, Cameron Treolar, Laurent Marti, Marc Delpoux, Vincent Etcheto, Gérard Monteau, Laurent Chaudru appareil en mains, Ludovic Lousteau et Thierry Brotons (partiel)
photo Michel Campistrau

L’Union avec ses remplaçants et l’appui de Lopez rentré au centre à la 71ème va courir après le point du bonus offensif sans y parvenir, mais les remplaçants ont bien montré qu’ils étaient des titulaires en puissance. Avec beaucoup de lucidité Fraser ajoute 3 points grâce à un drop sur un temps fort de l’Union ce qui éloigne le danger castrais du retour dans les points. Petit incident pour l’excellent arbitre italien qui se tord la cheville et qui se voit obligé de passer le sifflet a M. Cloute pour les 6 dernières minutes du match pendant lesquels l’Union va continuer à courir derrière le bonus offensif sans y parvenir et que sans rien ne change au niveau du tableau d’affichage. Sur le plan comptable cette victoire est une excellente opération, sur le plan moral aussi et à la fin du match contre Toulouse Yannick Jauzion avait dit de l’Union malgré les 56 points : "Ce ne sera pas facile d’aller jouer chez eux" et Castres s’en est rendu compte. Le plus petit budget de top 14 s’installe doucement chez les grands avec son état d’esprit où domine l’esprit club, la solidarité, l’amitié et le soin jaloux qu’apporte le staff à protéger ses joueurs sur le plan sportif et humain.
Toute l’équipe est à féliciter pour cette belle prestation avec peut être une mention particulière pour Forbes auteur d’un match quasiment parfait face à un vis à vis qui a revécu les instants difficile de jouer face à un "néozed" comme on dit à l’Union.

Union Bordeaux Bègles : 24  : (2 essais : Fraser 27ème, Forbes 47ème 1 transformation Fraser 47ème 3 pénalités Reihana 31ème, 65ème, Fraser 40ème ; 1 drop Fraser 68ème)
Castres Olympique : 9 : (2 pénalités de Teulet 34ème, 60ème 1 drop Bernard 51ème).

Plus de photos de Michel Campistrau

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Nous suivre sur Facebook

Agenda