Bordeaux

Bordeaux explose les compteurs

Avec 42396 votes en sa faveur, Bordeaux a coiffé sur le poteau Lisbonne avec laquelle elle se disputait la finale de la Best European Destination 2015. C’est vrai qu’il y a une forme d’équité dans ce résultat car la victoire de deux villes portugaises coup sur coup après Porto l’an passé aurait pu faire jaser.

Laurent Fabius doit être satisfait de sa stratégie, lui qui n’avait pas hésité à avancer que Bordeaux était un des phares du tourisme mondial, pour l’instant Bordeaux est un des phares du tourisme européen mais à n’en pas douter cela aura des retombées mondiales dans cette société interconnectée dans laquelle nous vivons. Il va falloir accélérer les travaux de restructuration de l’office de Tourisme car le bâtiment provisoire de l’OT n’est pas trop à la hauteur mais sûrement que les choses vont aller vite. Au delà des bâtiments il y a des gens qui travaillent pour la promotion de Bordeaux et on ne peut que les féliciter même s’ ils travaillent sur une riche matière qui facilite la tâche. Si les retombées sont aussi bonnes voire meilleures que pour Porto, il faut s’attendre à la cohue dans les rues de Bordeaux cet été.
La Bourse vue du Miroir d'eau
Il faut souhaiter aussi que cette distinction rejaillisse sur l’ensemble du territoire girondin et au delà bénéficie au territoire Aquitain qui bientôt s’étendra du Nord au Sud de Nouziers (Creuse) à Urdos (Pyrénées-Atlantique) et d’Ouest en Est de Saint-Clément des Baleines (Charente-Maritime) à Allons (Lot et Garonne). Tout cela n’est peut être pas si sûr mais il y aura quand même des retombées même s’il n’est pas spécialement facile d’envoyer un chinois à Limoges sauf s’il s’intéresse à la porcelaine. S’il s’intéresse au vin par contre, il pourra découvrir au passage les vins du Saillant-Vézère en Corrèze, constatant ainsi que la palette des vins d’Aquitaine va s’élargir en conséquence d’autant que les vins du Poitou aussi vont devenir Aquitain, mais le Bordeaux y restera roi. Ce sont les vins de Bordeaux qui vont y trouver leur compte et particulièrement l’hôtellerie restauration locale qui va être dynamisée ainsi que l’ensemble du commerce local.
Le pont de pierre
Est-ce que ces nouvelles entités administrativement intégrées voudront venir ouvrir des vitrines pour promouvoir leurs territoires depuis la capitale régionale labelisée Best European Destination cela reste possible voire probable. Cette perspective économiquement valorisante pour Bordeaux en cette année de transition 2015 voit ce label comme une aubaine sans pareille. Maintenant que le label est acquis, il va falloir que les prestataires se retroussent les manches, qu’ils travaillent sourire et gentillesse et qu’ils ne considèrent pas que "le tir aux pigeons est ouvert". Il serait peut être de bon ton que la ville mette sur pied une commission de contrôle des activités touristiques permettant d’avoir un regard sur des comportements qui pourraient s’avérer nuisibles à terme, car un label acquis même si c’est seulement pour une année laisse des traces et doit se nourrir dans la durée pour être bénéfique et amener une forme de prospérité qui se maintienne dans le temps. Il ne faut jamais oublier que la lettre de noblesse du tourisme c’est la qualité de l’accueil.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda