Bègles

L’Union prépare son déplacement à Toulouse à la plaine des sports de Bègles

Musard n’est pas accessible cette semaine pour cause de mise en place du nouvel éclairage car le toilettage du stade cher au cœur des béglais avance. Ainsi l’Union a transporté ses pénates à la plaine des Sports, rue des quatre Castéra pour préparer le difficile déplacement à Ernest Wallon chez le champion en titre. Après leur belle victoire face au Métro Racing, l’Union va se déplacer sans complexe pour démontrer que le club a de belles et réelles possibilités, maintenant que l’effectif est au complet.

Un peu compliqué pour les joueurs et le staff cette semaine car il faut déplacer matériel et maillots à la Plaine des Sports de Bègles, avec des vestiaires dignes de séries inférieures, mais pas de Top 14. Cela n’a pas entamé le bonne humeur du groupe qui surfe sur le souffle de la victoire face au Métro Racing et comme le souligne Thierry Brotons : "Quand on gagne tout est plus facile.". C’est ainsi que le retard sur les entrainements fait sourire, même si l’on doit manger froid après. L’effectif sera totalement au complet jeudi avec l’arrivée de la dernière recrue : Nicolas Sanchez en provenance d’Argentine qui, si sur sa fiche est considéré comme centre viendrait plutôt pour tenir un poste à l’ouverture.

Marc Delpoux arrive à la Plaine des Sports avec Thierry Brotons
photo Bordeaux Gazette - Bernard Lamarque

Avec un peu de chance et s’il en a terminé avec les formalités administratives, on risque l’apercevoir en bord de touche lors de l’entrainement de Jeudi après-midi. En attendant l’effectif pour les entrainements permettent comme mardi matin : échauffement, petit jeu à 3 équipes et rugby en condition de match à 15 contre 15 avec remplacement régulier pour ceux qui sont sur la touche, autrement dit pas loin de l’idéal. Les joueurs sont appliqués et comme depuis quelque temps on voit peu de ballons tomber et les courses sont de plus en plus longues et les replacements de plus en plus rapides. On sent le groupe très motivé à l’idée d’aller affronter le champion de France sur ses terres. Mattew Clarkin précise qu’il ne les a jamais battu, même si sur un match a quelques minutes de la fin son équipe menait de 6 points. Celui-ci a plutôt était interrogé sur la finale France-Nouvelle Zélande : "Moi, je suis plutôt fixé sur Samedi d’abord et à partir de samedi soir, je vais tourner la tête vers dimanche. J’espère que les meilleurs vont gagner après y a pas de soucis"... "Pour tous les néo-zélandais qui sont en France, c’est une finale de rêve"..."Si on gagne c’est un truc qui fera bien à tout le monde, car le pays en a besoin".
En ce qui concerne le match de Toulouse : "On n’est pas du tout attendu, personne nous voit gagner ce match, on l’attaque comme les autres. Prendre un petit peu de plaisir, essayer de jouer, continuer notre progression, s’il y a un coup à jouer, on le jouera à fond. C’est en jouant contre les meilleurs qu’on progresse, qu’on voit si on a le niveau, s’il y a du travail à faire"
Pour Dimanche matin Mattew a précisé que les "néozed" se retrouveront et on invitera les français.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Nous suivre sur Facebook

Agenda