Bordeaux

La Coordination Rurale investit la place Tourny à Bordeaux

La Coordination Rurale s’est installée pour vendre des produits non issus de l’agriculture industrielle sur les Allées de Tourny. Dès 9 heures du matin une queue d’une trentaine de personnes s’est formée pour acheter des fruits et légumes d’un très bel aspect. Les agriculteurs conscients de l’écrasement de leurs marges veulent mettre en place des circuits courts et cette action coup de poing en est l’illustration.

L’agriculture industrielle livre aux grandes surfaces des produits standardisés que celles-ci paient des prix dérisoires étranglant la paysannerie française. Certains syndicats comme la confédération paysanne chère à José Bové "rue dans les brancards depuis de nombreuses années" et actuellement la Coordination Rurale défend la production de produits non industriels pour conserver saveur et originalité. Il est vrai qu’aujourd’hui le consumérisme nous a habitué à perdre la notion de saison au détriment du portefeuille et on trouve en GSM des produits de tout horizon qui font volume dans l’estomac mais qui ne doivent leur saveur qu’à un grand renforcement d’épices, voire de sel, de sucre et conservateur pour les conserves et plats cuisinés surgelés ou non, déclenchant obésité et diabète.<sjcycle728|right>

Ainsi, les agriculteurs fondateurs de la Coordination Rurale avaient compris que la PAC 92 serait catastrophique et les événements leur ont donné raison et c’est ainsi que la Coordination Rurale est devenue un syndicat avec des représentants de toutes les filières avec de nombreux groupes de réflexion. La première réflexion que l’on peut se faire c’est que l’agriculture fait partie des très nombreuses victimes du capitalisme. Pour Bernard Bouchon Président de la Coordination Rurale Gironde : "La coordination Rurale est un syndicat qui se veut totalement apolitique qui est né de la PAC. C’est une opération militante car nous sommes sur la journée nationale de la gastronomie, nous nous devions d’être présents car la base de la gastronomie c’est quand même les produits agricoles et nous revendiquons le droit de produire des choses autres que les produits de l’agriculture industrielle".
DépasséE par son succès ? cette opération risque n’aura peut-être pas assez de produits pour contenter tout le monde.

Journée de la Gastronomie Française

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda