Bordeaux

Un nouveau pont entre les deux rives à Bordeaux

Il était un peu plus de 15 heures quand la travée levante a été positionnée et il n’y avait plus qu’à attendre qu’avec la marée, celle-ci repose sur les appuis qui lui permettront de remplir son office. La manœuvre qui consistait à faire pivoter la barge support avait commencé dès le matin, sous le soleil. Les badauds ont été très nombreux à suivre la lente avancée, une fois la rotation effectuée, qui a conduit la travée à sa place définitive.

Une fois la travée bien en place, c’est à 18 h 30 que la première traversée du nouveau pont levant Chaban Delmas a eu lieu alors que la barge support était toujours présente. Le maire de Bordeaux et le maire de Lormont se sont retrouvés au milieu du pont pour sceller ce rapprochement des deux rives avec bien sûr le Président de la CUB Vincent Feltesse qui avait amené une bouteille de champagne pour saluer l’évènement. Auparavant, Alain Juppé était allé à la rencontre des ouvriers du chantier ainsi que des cadres présents. Vincent Feltesse du reste n’a pas précisé à quel titre exact il était présent et on a pas trop su si c’était le Président de la CUB, bailleur de fonds, ou le député candidat à la mairie de Bordeaux.

Bien sûr, de nombreux élus étaient présents de la mairie, de la CUB, du Conseil Général et du Parlement et c’est ainsi que l’on a aussi aperçu Marie Récalde. Aussi bien Alain Juppé que Vincent Feltesse ont trouvé le pont très beau, très fin, très élancé et ils ont bu le champagne au même goulot mais ils ont répondu à la presse séparément chacun de leur côté et c’est vrai que le maire de Bordeaux a été très sollicité. Il subsiste quand même quelques problèmes avec les accès à ce nouveau pont selon le trafic qu’il va absorber comme le faisait remarquer le conseiller général de la Bastide, car s’il débite 20000 véhicules par jour, il est à craindre que le secteur de Latule (rive gauche) ne soit un peu engorgé. Il considère cependant que, pour les habitants de la Bastide se rendant aux Chartrons, aux Bassins à flot ou à Bacalan, c’est un progrès considérable qui diminue le trajet de 50 minutes eu égard à la difficulté de la traversée des quais rive gauche. On ne saura exactement les effets de ce pont sur la circulation qu’avec son ouverture officielle. Maintenant on va entrer dans l’ère des finitions et il va falloir s’habituer à cette nouvelle image du fleuve coupée par ce nouvel enjambement en attendant le prochain en amont car, pour Alain Juppé, le pont Jean-Jacques Bosc est sur les rails.

Plus de photos (cliquez sur le lien)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda