Avalanche de calembours par Prunelle de Mézieux

Avoir toujours ce petit livre à portée de la main vous évite la prise d’antidépresseurs et redonne le sourire à quiconque se plonge dedans et peut le soigner de bien des névroses

L’édition limitée de Prunelle de Mézieux publié au Castor Astral qui édite ou réédite des livres rares ou insolites a ainsi publié cet impayable "Les Consonnes toujours deux fois" avec en introduction la vie fort tourmentée de cette Prunelle de Mézieux auteure de ce viatique bourré de calembours à l’image du titre qui peut s’ouvrir à un quelconque moment de la journée pour faire passer la pilule amère d’une baisse de moral. Bien sûr tout n’est pas forcément de la meilleure veine, mais reste toujours fort croustillant et à chaque fois qu’on ouvre le livre on redécouvre la plaisanterie sous un nouvel angle et on lui donne volontiers un autre éclairage. Au hasard des pages on est face à un jeu de mots que l’on reçoit différemment selon les heures du jour ou de la nuit pour les insomniaques. Il peut ainsi permettre de se rendormir sourire aux lèvres tout en faisant marcher son imagination pour essayer de retrouver quelques jeux de mots ou autres saillies drolatiques rencontrées plus tôt dans la journée. Cette Prunelle de Mezieux a un jumeau en la personne d’Auguste Derrière qui a montré la route de ses brèves ou de ses publicités désopilantes.

Affiche de l’insolite campagne présidentielle de Jean Tourloupe

C’est une équipe de graphistes de la maison Poa-Plume qui ont exhumé son oeuvre et un membre du collectif s’exprime en ces termes : « C’était un publicitaire du début du XXème siècle qui excellait dans les jeux de mots. On a trouvé une malle dans le grenier d’une maison bordelaise qui contenait toute sorte de documents lui ayant appartenu. On a voulu le faire connaître au grand public, parce qu’il était tombé dans l’oubli. » Il est certain qu’il a ses adeptes car ce n’est pas le premier ouvrage de ce bordelais imaginaire qui a son site officiel et a déjà signé plusieurs ouvrages aussi absurdes les uns que les autres dont : « Les mites n’aiment pas les légendes », « Les Girafes n’aiment pas les tunnels », « Les Moustiques n’aiment pas les applaudissements » ou encore « Les Fourmis n’aiment pas le flamenco » que l’on peut retrouver en librairie dans le rayon littérature désopilante s’il en existe un. Cette édition limitée permet de trouver l’affiche de l’insolite campagne présidentielle de Jean Tourloupe ainsi qu’une page du journal « La co(q)uille » qui comporte un recueil de brèves désopilantes du type : "Le ministre de l’Agriculture a pris la clé des champs. Appel à candidature. Références exigées". Ceci n’étant pas sans rappeler l’esprit de Pierre Dac avec sa petite annonce de l’Os à Moelle : "SNCF cherche homme fort pour renverser la vapeur" mais on était dans un autre temps !

Les consonnes toujours deux fois
Prunelle de Mezieux
128 pages
Format 14cm x 20cm
ISBN979 10 278 0185 5

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Nous suivre sur Facebook

Agenda