Floirac

Bénabar à l’Arkéa Arena, un passage remarqué.

Alors qu’il est en ce moment sur Bordeaux, avec la troupe des enfoirés à l’Arkéa Arena, Bénabar est de retour en Gironde où chantera à coup sur devant une salle bien plus remplie que lorsqu’il est venu le 27 novembre dernier.

Avec seulement 2000 personnes venues à son concert, Bénabar (Bruno Nicolini de son vrai nom), a vécu une soirée particulièrement difficile. s’il n’y a plus à douter du talent de l’artiste, de ses chansons à texte bien complexe mais entraînantes, on peut malgré tout se demander pourquoi un concert à l’Arkéa Arena. On est bien loin de la capacité maximale des 11 000 places qu’offre la salle de concert bordelaise, et il est même à noter qu’un nombre d’invitations furent offertes afin de remplir un peu plus la salle. En l’absence d’une première partie, le concert a commencé tambour battant avec la chanson « Brève et approximative histoire de France », avant que les chansons « 4 murs et un toit » et « l’effet papillon » viennent apporter un sourire sur les visages des spectateurs.

Fabien Haimovici

Venu présenter son nouvel album studio « Le début de la suite », les concerts de Bénabar sont forcément un événement, ainsi qu’un moment de gros tubes, en atteste ce concert avec les chansons « le diner », « paris by night », « y a une fille qu’habite chez moi », « je suis de celles », « à la campagne ». Si Bénabar s’est par moments égaré dans ses paroles, bien repris par les choristes et musiciens, ce fût une soirée agréable de quasiment 2 heures. Bruno, proche de son public, et toujours reconnaissant, parla énormément en faisant participer le public. Parmi les musiciens, c’était également l’occasion de voir à la batterie, Fabien Haimovici, que l’on peut retrouver dans l’émission de France 2 présentée par Nagui « N’oubliez pas les paroles » Conclusion : Si le concert aurait mérité de se faire dans une plus petite salle, comme le Rocher de Palmer, le Fémina ou le Pin Galant, le public est ressorti ravi de cette soirée.

Ecrit par Loïc Cousin

Chez Bordeaux Gazette depuis 2016, j’assure essentiellement la couverture des concerts/spectacles/festivals sur la région Nouvelle-Aquitaine, et également la couverture d’évènements sportifs. Je m’occupe de la rédaction des articles, illustrés de mes photographies. Je travaille à côté comme photographe Freelance auprès des productions, agences, clubs de sport, fédération, presses et médias.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda