Bordeaux

Bilan d’une première année en responsabilité

Pierre Hurmic a tenu à faire un bilan de cette première année sans revenir sur la cruelle disparition d’un des maillons majeurs de l’équipe qui a arraché la mairie à la droite en juin de l’an passé.

Cette première année de gouvernance a été essentiellement marquée par la crise sanitaire qui dans un premier temps avait très sérieusement perturbé le vote avec un premier et un second tour distant de plusieurs semaines de mars à juin. Après un rappel succinct des événements avec au départ l’appel de Bordeaux en 2019pour lutter contre un entre soi conservateur pour redonner la parole aux habitants. Soulignant l’impatience de certains pour un changement il a précisé : " si certains sont impatients, je suis le premier des impatients et je me suis attaché à réparer la ville ". En même temps il a eu à gérer la crise sanitaire et grâce à l’efficacité des services, cette gestion a été correcte avec la gestion particulière du cluster de Bacalan. Pour lui il faut répondre à trois urgences sans oublier la sécurité : l’urgence écologique, l’urgence sociale et l’urgence démocratique d’où il faut adapter la ville au défi climatique à travers un nouvel urbanisme en tentant d’effacer les ilots de chaleur en faisant appel à la végétalisation. Des changements radicaux au niveau de l’urbanisme sont donc envisagé avec remise à plat de Bastide-Niel, Brazza et la sanctuarisation de la Jallère, il compte bien pouvoir édifier 1 000 à 1 500 logements sociaux par an. Pour lui l’écologie doit jeter les ponts de la démocratie permanente et il a souligné que la culture avait beaucoup souffert durant cette longue période d’une année et demie et beaucoup de projet sont à venir.

Claudine Bichet

Pour Claudine Bichet première adjointe qui tient les cordons de la bourse le prix de la crise est de vingt millions et les investissements ont quand même été maintenus au niveau de ce qu’ils étaient auparavant. Il faut pour elle éviter tous les gaspillages petits et grands et elle fait sien le propos de Gandhi " vivre plus simplement pour que d’autres plus simplement vivent ". Elle veut remettre les populations au cœur des projets de la mairie et avec 530 millions d’investissement ce mandat sera le mandat des crèches et des écoles car il y en a bien besoin avec de gros trous dans la raquette Bacalan. Elle souhaite une utilisation différente du patrimoine et elle a en gestion quelques dossiers sensibles tel celui du Crédit Municipal et le dossier Darwin avec la préservation du travail de fond entre Bordeaux-Métropole et Darwin. Très compliqué après la série de conflits d’assurer la pérennité du site qu’elle veut opérer. Cette opération demande un travail de structuration important et elle se dit très fière de porter ce projet au service des bordelais. Darwin c’est une image forte pour Bordeaux et certains se sont déplacés depuis l’autre côté de la planète pour voir ce que c’était Darwin, d’où la notoriété évidente plus qu’évidente du site.

Vincent Maurin

Vincent Maurin a pris la parole pour souligner que la charge d’un quartier reste contraignante et il a voulu saluer ses collègues qui exerce la même fonction que lui. Lui aussi montre cette volonté de faire participer la population aux différents projets et il a mis en avant les rencontres mise en place avec 1 200 personnes qui ont concouru à ces rencontres d’écoute et d’échange pour aboutir à ce principe de co-construction avec un exemple particulier dans le budget participatif avec l’évolution de la place Saint Martial pour la rendre aux habitants en l’aménageant avec leur concours pour la rendre plus attractive. Il a aussi fait valoir les événements difficiles qui se sont produits aux Aubiers avec le renouvellement urbain souhaité avec la dimension sociale et environnementale. C’est ensuite Harmonie Lecerf et Didier Jeanjean qui ont pris la parole pour donner des informations sur leur activité où Harmonie Lecerf a insisté sur l’organisation des aides alimentaires pour les jeunes. Didier Jeanjean a mis l’accent sur Bordeaux Grandeur Nature, sur le Comité de l’arbre, le Comité de la nature en ville, le PLU participatif qui concerne tous les quartiers. Il a signalé que les habitants sont très ambitieux et que leurs attentes vont au delà du projet politique.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda