Bordeaux

Bordeaux a eu son paquebot de croisière cet été

En 2019 ce sont 57 paquebots de croisières qui ont accosté à Bordeaux mais durant cet été de covid, il n’y en a une qu’un et un seul mais Bordeaux était son port d’attache. Il effectue une croisière chaque semaine pour le plus grand plaisirs des personnes friandes de croisières et de découvertes.

Le Bougainville de la compagnie Ponant durant cet été a effectué des croisières de découverte des richesses de la côte Atlantique chaque semaine au départ de Bordeaux et la formule attire car les touristes qu’ils soient français(es) ou étranger(e)s ont ainsi la possibilité en huit jours de découvrir cette façade atlantique au départ de Bordeaux. La situation actuelle permet de se rendre compte qu’il y a des découvertes que l’on peut faire près de chez soi, ce qui est quelque par une découverte salutaire. La croisière face à la crise sanitaire a dû un peu se réinventer car elle souffre beaucoup, ce qui a donné ces départs de ports français pour des visites que l’on peut appeler locales. Afin de découvrir par la mer au départ de Bordeaux l’île d’Aix et le fort Boyard avant de prendre la direction de la petite île granitique de Hoêdic qui abrite une centaine d’habitants avec retour sur l’île de Ré ou l’île d’Yeu et Noirmoutier selon les circonstances puis une longue navigation de nuit dans le Golfe de Gascogne pour rejoindre San Sébastien avec ensuite escale à Saint Jean de Luz. Pour en terminer, le retour vers Talmont s’effectuant au plus près du rivage permettant un aperçu de la côte landaise conduisant à se retrouver donc au pied de la falaise de Talmont sur Gironde en Charente Maritime après avoir à nouveau croisé le phare de Cordouan, avant de revenir sur Bordeaux pour boucler le périple pendant lequel ne sont servis que des produits français.

On embarque pour la croisière

Les unités de la compagnie Ponant sont des unités de petites tailles pour ne pas dire raisonnables face à ces monstres des mers capables d’héberger plus de cinq milles passagers qui ont du reste connu de gros soucis lors de l’apparition du coronavirus dont certaines ont dû errer en mer avant de retrouver un port d’attache, le mal ayant fait son apparition à bord. Cette croisière baptisée "Nature et Terroir de Nouvelle-Aquitaine" devrait lors d’un prochain départ avec la présence d’Alain Duault directeur artistique des croisières musicales de la prestigieuse compagnie Ponant et d’un plateau d’artistes de renom effectuer une croisière musicale, production dont la compagnie a le secret. Cette année le port de la Lune n’aura donc pas accueilli les Saga Pearl II, Seven Seas Navigator, Braemar, Silver Cloud, Crystal Serenity, Star Pride, Europa, Seabourn Ovation...qui déclenchaient l’ire des plus farouches défenseurs de la qualité de l’air, bien que rien n’ait pu être prouvé sur la nocivité réelle de leurs passages, même si toutefois la pollution apportée à la planète n’était pas forcément négligeable. A chaque rotation ce sont moins de 300 passagers soit l’équivalent d’un petit bourg de campagne où il est facile de respecter les gestes barrières par les temps qui courent. Ainsi chaque samedi en fin de matinée le Bougainville rentre au port pour débarquer ses passagers et faire le plein pour une nouvelle découverte de "Nature et Territoire de Nouvelle-Aquitaine" en s’échappant par l’estuaire.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Nous suivre sur Facebook

Agenda