Bordeaux

Bordeaux : Chais Alricq, deuxième édition

Pour sa deuxième édition ce "Chais Alriq" a souffert du tempétueux mauvais temps du dimanche qui a retenu les promeneurs chez eux ou au cinéma voire à suivre un sport en salle bien à l’abri du vent et de la pluie.



Ce "chais Alriq" n’était nullement en plein air mais aller se promener sur les quais rive droite pour découvrir ce qu’il s’y passe n’a rien d’engageant sous la pluie alors que quand il fait beau on va volontiers se promener pour découvrir les manifestations festives comme ce "chais Alriq" qui regroupait vingt trois producteurs d’horizons divers bien à l’abri dans les espaces couverts du lieu qui s’y sont prêtés à merveille et qui faisaient déguster leurs breuvages provenant aussi bien de l’Alsace que du Beaujolais ou même de la Cadurci à la Bourgogne en passant par les Corbières voire du Languedoc Roussillon ou de la Loire sans oublier les étiquettes locales du Bordeaux. Les éléments fédérateurs de ce rassemblement restant essentiellement des vins conduits au plus près du naturel avec le minimum de chimie qu’il s’agisse de cultiver la vigne ou élaborer le breuvage sans pour autant afficher l’étendard du biologique et on peut plus parler de vins de tradition naturelle. Il est vrai que vu le temps il fallait avoir la curiosité de pousser son nez au delà du portail d’entrée de la guinguette "Chez Alriq" pour s’avancer à l’intérieur et retrouver tous ces vignerons rassemblés en ce lieu conviviale et tranquille.

Les échanges vont bon train

Pour avoir accès à l’ensemble des dégustations, il fallait s’acquitter de la modeste somme de sept euros que percevait à l’entrée Vincent, enseignant au Lycée Hôtelier de Talence, passionné de vin et qui officiait en cerbère bénévole à l’entrée du lieu. C’est vrai que ce deuxième "Chais Alriq" a joué de malchance avec le passage de la tempête Domingos qui a un peu gâcher la fête le dimanche faisant chuter sensiblement le nombre de visiteurs par rapport à l’année passée. Si un moment les organisateurs ont pensé annuler, ils ont tenu bons et tout le monde était là pour ces deux journées, l’une le dimanche grand public qui a donc vu chuter le nombre de visiteurs mais quand même assez nombreux, justifiant le maintient de la manifestation et l’autre réservée aux professionnels, hôteliers, restaurateurs et cavistes venus nombreux le lundi à la découvertes de ces produits plutôt confidentiels mais très intéressants. C’est donc dans ce lieu classé parmi les plus belles guinguettes de France que cette manifestation portée par "Les Chais du Port de la Lune" de Laurent Bordes, "L’Appétit du Vin" de Laurène Amiet et de Céline Burgué qui œuvre hors milieu viticole, grande amatrice de vin nature que s’est tenue cette très sympathique manifestation dont on attend le numéro trois sous un ciel plus clément et elle le mérite.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Jeanne et Gédéon

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Nous suivre sur Facebook

Agenda