Bordeaux

L’Association internationale des maires francophones, qui s’est réunie mardi autour de Pierre Hurmic et d’Anne Hidalgo, a partagé son regard sur la gestion de la pandémie lors d’une conférence de presse.

Décentraliser pour une meilleure gestion du Covid

« Nous ne souhaitons pas être que des partenaires financiers, nous voulons être des partenaires tout court ». Une déclaration de Pierre Hurmic qui donne le ton de la conférence de presse organisée ce mardi dans le cadre du 93e bureau de l’Association internationale des maires francophones (AIMF). Ce dernier se déroulait à Bordeaux, qui intègre officiellement l’association. Il rassemblait Anne Hidalgo, maire de Paris et présidente de l’association, Pierre Baillet, secrétaire permanent de l’AIMF, Michèle Rubirola, 1ère adjointe de Marseille, mais aussi plusieurs maires et représentants d’Asie, d’Amérique ou encore d’Afrique comme Seydou Sane, 1er adjoint de la ville de Ziguinchor, Armand Béouindé maire de Ouagadougou, Fatimetou Abdel Malick, présidente de la Région Nouakchott et Robert Beugré Mambé, gouverneur d’Abidjan. L’objectif de cette association, fondée par Jacques Chirac alors maire de Paris et Jean Pelletier maire de Québec, est de permettre aux élus locaux de la Francophonie de discuter et de partager autour des enjeux du 21ème siècle. Si la thématique de la réunion était cette année l’économie circulaire, les maires sont revenus sur la pandémie et la nécessité de « décentraliser » afin de permettre une gestion locale. Anne Hidalgo dont la présence dans la ville bordelaise a suscité un grand engouement médiatique, a souligné l’importance de la « transparence de l’information » qui passe par les territoires à travers « les médecins, pharmaciens et élus locaux » et de l’implication des citoyens en tant qu’acteurs. Certaines piques à l’encontre de l’exécutif ont ponctué son discours, notamment sur les attestations mises en place pour le confinement de l’Ile de France où « aucune case ne semblait avoir été oubliée ».

Pierre Hurmic et Anne Hidalgo

L’Afrique moins touchée par le virus

Pierre Hurmic a appuyé cette mise en œuvre locale : « les maires sont les baromètres de l’acceptation sociale » a-t-il assuré prenant comme appui les contestations des lieux culturels, dont l’Opéra de Bordeaux occupé depuis plusieurs jours. « Nous avons proposé notre candidature pour leur réouverture. Ce n’est pas que la consommation qui nous fera tenir dans cette crise, c’est aussi l’élévation de l’esprit ». Dans cette volonté de décentralisation, les maires présents se sont également accordés sur la nécessité d’ouvrir de grands centres de vaccination pour vacciner notamment les enseignants et personnels de crèches qui sont au contact des enfants et étudiants. Anne Hidalgo a fait part de sa volonté d’ouvrir un « vaccinodrome » au sein de la Bourse de commerce, musée aujourd’hui fermé, tout comme Marseille qui a ouvert le stade Vélodrome. « Il faut aussi que le brevet du vaccin tombe dans le domaine public pour permettre l’équité vaccinale » a ajouté l’édile. La conférence de presse était en outre l’occasion d’avoir le regard de représentants africains sur cette épidémie. Contrairement aux prédictions, l’Afrique a été plus faiblement touchée. « Le virus a été plus gentil avec nous, sûrement parce qu’il sait que l’on est plus pauvres » s’est amusée Fatimetou Abdel Malick représentante de la Mauritanie qui déplore moins de 400 décès. « Le continent reste cependant toujours dans l’attente de vaccins de la part de l’OMS » a indiqué le maire de Ouagadougou Armand Béouindé, « là où en Europe on discute de savoir si le vaccin américain ou le russe est le plus efficace, nous on attend encore ce qui nous est dû car ça arrive au compte-goutte » En France, Emmanuel Macron a annoncé l’ouverture de la vaccination aux plus de 70 ans ce samedi. « Une petite avancée mais il faut aller plus vite et plus loin » a conclut Anne Hidalgo.

Ecrit par Salomé Lemaitre

Ecrit par Thomas Caubios


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Nous suivre sur Facebook

Agenda