Brive

Fait remarquable, la dix septième journée de Top 14 s’est tenue sans aucune annulation de match, montrant bien que les clubs font un travail sérieux et on ne peut pas dire la même chose de la FFR qui empile les cas de Covid en vue de la réception de l’Ecosse.

L’UBB ramène un point de Brive et deux blessés, démontrant s’il le fallait qu’à Brive ça cogne et que c’est toujours un gros déplacement malheureusement l’UBB n’avait pas toutes ses armes et elle a manqué le gain du match de fort peu. Il faut dire que l’équipe a été totalement bouleversée avec la sortie de Poirot puis de Buros et qu’il a fallu trouver une compo de fortune adaptée pour terminer le match d’autant que Tauleigne, auteur par ailleurs d’un match énorme, avait remplacé Roumat sur la grille de départ modifiant le banc avec l’apparition de Kitwanga. Christophe Urios avait eu raison de dire "c’est du combat, de la testostérone, tu passes un gros test"et durant les premières minutes du match les locaux ont placé des plaquages meurtriers pour déstabiliser les visiteurs à travers une défense rugueuse et plutôt brutale. Avec la sortie de Buros, Moefana qui normalement était présent pour une petite reprise a disputé les trois-quart du match et dans la tourmente de Buros absent, Urios a mis une bonne vingtaine de minutes avant de trouver la bonne solution dans laquelle Desaubies s’est révélé comme un arrière très correct dans un match difficile alors que Dubié avait un peu perdu ses repère à ce poste avec l’entrée de Moefana à sa place pour être reculé d’un cran.

Moefana a retrouvé le terrain

Brive à construit son match sur le pied d’Hervé, comme l’UBB avait construit son match sur le pied de Botica le samedi précédent. Ce n’est qu’à la soixante deuxième minute en faisant rentrer Lesgourgues à la mêlée et glisser Lucu à l’ouverture que Christophe Urios a trouver la solution en sortant Dubié et plaçant Desaubies à l’arrière où Dubié a eu du mal à trouver les bons repaires. Il a donc fallu attendre pour trouver cette formule qui aurait pu donner la victoire à l’UBB car il y a eu quelques occasions gâchées d’autant que l’arbitrage a été surprenant durant les premières minutes où il n’a pas sanctionné les plaquages dangereux des brivistes dès la cinquième minute sur Hulleu et il faut attendre la 27ème minute pour qu’il pénalise Lobzhanidze d’un carton jaune pour un geste franchement répréhensible sans parler de l’interruption de la phase qui laisse penser qu’il va y avoir essai. Les visiteurs ont toujours été à la poursuite du score et ils ne se sont jamais approchés de moins de deux points grâce à la défense briviste qui a été mise à rude épreuve alors qu’elle donnait des signes de fatigue sans pour autant craquer. Bonne tenue d’ensemble des bordelo-béglais malgré la défaite et on retrouve ainsi dans la liste des 31 joueurs appelés à préparer le match face à l’Ecosse : Paiva, Cazeaux, Lucu, Moefana avec le nombre important de joueurs touchés par la Covid, espérons que le cluster soit circonscrit.

CA Brive Corrèze Limousin : 25 ( 1 essai Ceccarreli 38ème ; 6 pénalités Enzo 3ème, 12ème, 23ème, 31ème, 55ème, 61ème ; 1 transformation Enzo 39ème)

Union Bordeaux Bègles : 23 (2 essais Higginbotham 34ème, Hulleu 73ème ; 3 pénalités Lucu 26ème, 44ème, 52ème ; 2 transformations Lucu 35ème, 74ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Nous suivre sur Facebook

Agenda