Bordeaux

L’UBB a failli se faire piéger sur son terrain

Personne n’était très satisfait en conférence de presse d’après match car les bordelo-béglais estimaient avoir manqué quelque chose et les palois de même.

Sur ce qu’on a vu à Chaban il est incontestable que les Palois méritent surement mieux que cette douzième place du Top 14 car s’ils ont beaucoup subi durant les vingt premières minutes, ils ont su relever la tête quand il le fallait et peut être que l’Union ne doit sa victoire qu’à un Jalibert des grands jours étalant toute sa classe au cours du jeu et dans ses tentatives au pied. Les locaux partent pied au plancher comme à l’habitude et au bout de 40 secondes, ils héritent d’une pénalité que Jalibert transforme et cinq minutes après sur un franchissement de Jalibert, encore lui Lam récupère la passe et va derrière la ligne alors que les palois n’ont pas encore vu un ballon. Ainsi avec la transformation de Jalibert au bout de six minutes l’UBB mène déjà 10 à 0 mais peut être que cet écart vite acquis va monter à la tête de l’Union qui va se mettre à envoyer des ballons derrières alors que c’est devant que les palois paraissent prenables ne serait ce qu’à la vue du premier ballon porté qui a amené la première pénalité. Il est regrettable qu’Uberti, remarquablement servi par Jalibert ne puisse aplatir après la percée de ce dernier, le centre adverse mettant involontairement un coup de genou sur le ballon à l’ultime seconde pour l’empêcher d’aplatir.

Ben Lam va marquer le premier essai de la partie quand le ballon va toucher la ligne guidé par sa main gauche

Cet échec va marquer un tournant car à partir de là les palois vont commencer à revenir dans le match et dès la vingtième minute avec un premier essai, puis sur une nouvelle pénalité Hastoy passe les points après en avoir manqué une dans ses cordes. Tout ceci ramène les deux équipes dos à dos au bout de trente minutes et un match qui semblait partir de façon gagnante et intéressante pour les locaux va progressivement se transformer en un match accroché et montrant des bordelo-béglais parfois brouillon et souvent surjouant face à une équipe qui a repris confiance avec Hastoy distillant son jeu au pied ainsi que Mogg remettant la pression sur les locaux. C’est surement devant que les bordelo-béglais pouvaient tuer le match car avec l’activité d’un Marais et surtout celle de Cazeaux, ce qui lui vaut l’honneur de se retrouver sur le banc de l’équipe de France pour le crunch en compagnie de Woki qui lui aussi s’est dépensé sans compter. Le troisième ligne auteur de l’essai confortant la victoire et rassurant ses partenaires, seulement à un quart d’heure de la fin alors que sur ce que l’on a vu sur le premier quart d’heure la messe aurait du être plus rapidement dite. Grace a un Jalibert véritable métronome et auteur de 19 points l’Union Bordeaux Bègles s’est assurée du gain du match et le joueur sa place en équipe de France devant un Ntamack qui a repris du service au Stade Toulousain et qui voudrait bien regagner sa place.

Woki rassure ses coéquipiers en marquant le deuxième essai de l’UBB

Après cette confrontation les joueurs ont hérité d’une nouvelle plage repos que certains vivent comme une cassure mais il va falloir se remettre très rapidement au travail car la prochaine étape va consister à recevoir La Rochelle, dès le 27 mars et l’UBB ne pourra peut être disposer de ses internationaux avec le match contre l’Ecosse. Pour les joueurs ces périodes hachées entrainent des déconcentrations qui fausses les résultats et c’est déjà Alexandre Roumat qui s’en plaignait en conférence de presse. Pour la beauté du geste on peut regretter que l’essai pointé par Moefana après la magnifique chevauchée de Kaulashvili et de sa fantastique passe à l’aveugle ait été refusé car c’est rare de voir un pilier jouer comme un centre et l’action était vraiment spectaculaire. Maintenant il faut espérer que ces quinze jours de coupure ne vont pas amollir les corps, déconnecter les esprits et amoindrir les volontés car le mois d’avril va être lui aussi chargé avec le huitième de finale de Coupe d’Europe où l’Union va retrouver Bristol, mais ce coup ci à Chaban

Petti troisième ligne aile et Higginbotham au centre

Union Bordeaux Bègles : 29 (2essais Lam 6ème, Woki 74ème ; 5 pénalités Jalibert 2ème, 33ème, 37ème, 48ème, 65ème ; 2 transformations Jalibert 7ème, 75ème)

Section Paloise : 23 (2essais Daubagna 20ème, Roudil 77ème : 3 pénalités Hastoy 30ème, 51ème, 62ème ; 2 transformations 21ème, 79ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Nous suivre sur Facebook

Agenda