La Rochelle

L’UBB absente à Deflandre encaisse 26 points

Match totalement manqué pour l’UBB qui n’a marqué que trois petits points dans ce match où elle pouvait largement offrir le bonus offensif à son adversaire qui n’a pas su en profiter.

La grosse poignée de supporters qui avaient suivi l’UBB à la Rochelle n’a eu droit qu’a quelques minutes de satisfaction, entre la deuxième et la quatrième minute, les seules ou l’UBB a mené au score sur pénalité de Trinh-Duc et ce seront les seuls points bordelais de la soirée. Urios avait tout lieu de se montrer insatisfait et il n’a pas mâché ses mots :"C’est une claque oui, on n’était pas venu pour perdre le match et pas comme ça"..."on est battu dans le combat on avance jamais". C’est vrai qu’en première mi-temps on a trouvé la deuxième ligne un peu absente avec un Jolmes pas très saignant et un Douglas un peu en dessous de son niveau, rien à voir dans le comportement à ce qu’on avait vu la semaine passée. C’est vrai que devant quand il vous manque un Petti capable de match XXL comme face à Clermont, un Tameifuna capable de mobiliser quatre joueurs pour le stopper et un Marais dévastateur difficile d’impressionner la concurrence. De plus le jeu au pied a été incertain, incapable de mettre sous pression l’équipe adverse, on comprend qu’à l’aune de ce qui a été montré, Christophe Urios soit un peu dépité et en colère. Si devant cela n’a pas été très bon, on n’a pas pu se rattraper avec les lignes arrières qui ont attendu la 55ème minute pour se passer un ballon, incapables de mettre de la vitesse comme si elles étaient tétanisées et encore moins de se transmettre la balle. Les ailiers ont tout au plus vu un ballon et encore sur des mouvements défensif, une équipe d’une semaine sur l’autre méconnaissable.

Seuténi n’a pas réussi sa partie

C’est vrai que l’addition n’est pas légère mais elle aurait pu être beaucoup plus lourde si les locaux avaient cru en leurs chances mais encore tétanisé par la défaite à Perpignan ou en dominant ils s’étaient fait battre ils ont cherché à assurer en ne prolongeant pas le match inutilement ayant la victoire en poche. Les Rochelais ont systématiquement joué la prudence comme ils l’ont bien montré en ne prenant pas à la 79ème minute la mêlée qui aurait pu leur permettre d’aller chercher le bonus offensif démontrant une certaine fébrilité. Dans ce match ou l’engagement surtout en première mi-temps a été colossal, les bordelo-béglais se sont fait contrer au sol sans pouvoir rétablir l’équilibre car ils n’ont jamais été dans le match et Lesgourgues n’a pas pu faire parler sa vitesse ni à diriger correctement son jeu, une soirée sans pour lui, sur toute la ligne allant jusqu’à expédier une passe incertaine que Trinh-Duc va essayer de rattraper. Il va faire en en-avant volontaire pour éviter l’essai, qui va l’envoyer sur la touche pour la fin du match, ce qui représente le deuxième carton jaune encaissé par l’UBB pour cette soirée. Sur ce match où tout le monde a un peu sombré Diaby et Maynadier particulièrement ont tenu leur rang face à cette équipe rochelaise qui coure toujours après sa forme de la saison passée qui l’avait conduite en finale face au Stade Toulousain dans deux compétitions majeures. Ainsi l’UBB laisse sa place en tête du classement au Stade Toulousain qui a battu l’USAP sur son terrain et qui reprend son bien.

Dubié a été remplacé par Moefana

Stade Rochelais : 26 (2 essais Favre 40+2ème, Leyds 78ème ; 4 pénalités West 4ème, 34ème, 41ème, 55ème ; 2 transformations West 40+3ème, 79ème)
Union Bordeaux Bègles : 3 (1 pénalité Trinh-Duc 2ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Nous suivre sur Facebook

Agenda