Biarritz

L’UBB frôle l’humiliation à Aguilera

En inscrivant douze points dans les six dernières minutes l’UBB fait moins mauvaise figure sur la présentation du score de ce match où elle a complètement failli.

Bien sur ce n’est pas parce qu’on perd le premier match de la saison qu’on va finir en Pro D2 ni même parce qu’on gagne qu’on va se maintenir en Top 14. Le BO a livré un rugby de Féria ou on tire sur tout ce qui bouge avec un fond de jeu assez pauvre ou il n’y a guère que le deuxième essai qui est construit dans ce climat de kermesse de tir aux pigeons. C’est manifestement au courage avec une agressivité plus que débordante que les biarrots on réussi à se venger du dernier match signant leur descente, il y a sept ans à Chaban où il n’avait pas pu saluer leurs supporters après avoir encaissé un cinglant 54 à 20. On a été particulièrement surpris de voir progressivement se déliter une UBB qui a habitué son public à faire beaucoup mieux que ça en gardant son sang froid en faisant face à l’adversité. Prise à la gorge dès les premières minutes avec une défense hyper agressive des biarrots les visiteurs ont réussi à faire front pendant le premier quart d’heure et mais ils ont progressivement déjoué face à ses locaux déchainés mais ce n’est pas avec ce style de jeu qu’ils vont aller bien loin car tout ça manque d’organisation et les deux autres essais sont des contres bien heureux, on pourrait les qualifier à la limite de deux essais casquettes sur des actions de rush défense individuelle ou collective entrainant des erreurs techniques d’une équipe qui a trop voulu jouer et il serait trop facile d’invoquer l’absence des Petti, Woki, Cordero, Buros, Dewba pour expliquer cette défaite alors qu’il s’agissait simplement de confisquer le ballon.

Moefana marque le deuxième essai de l’UBB

Les supporters qui avaient fait le déplacement, espéraient qu’en seconde période la machine UBB se remette en route mais que nenni avec fautes de mains à l’appui et erreurs d’appréciation. Un Jalibert transparent alors qu’il avait survolé le match à Lille, pas du tout à son aise dans cette bouillie de rugby qui n’arrivait pas à présenter un semblant d’organisation. Les bordelo-béglais devaient être encore sur ce match de Lille certainement et ils ont eu du mal à respecter une équipe dont il avait disposé un peu trop facilement en match de préparation. Le piège à destination de l’UBB a été un piège à destination de Jalibert et en paralysant l’ouvreur on s’est bien aperçu que cela paralysait l’équipe entière, l’entrée de Trinh-Duc a un peu desserré l’étau d’autant que les biarrots commençaient à ne plus trop avoir de pétrole dans le réservoir. Du reste on s’en est bien aperçu dans les ultimes minutes où on a vu des locaux complètement recuits alors que les unionistes étaient toujours dans le rythme mais il y avait trop d’écart et il aurait fallu dix minutes de plus, un match c’est quatre vingt minutes et possiblement quelques broquilles mais pas plus. On aura assisté lors de ce match d’ouverture a des promus débordant d’énergie et d’envie, ainsi que des demi-finalistes passant totalement à travers, peut être assommés par la chaleur mais à coup sur par les biarrots et un certain Herron (Et ron, et ron, petit patapon).

Biarritz Olympique : 27 (3 essais Herron 24ème, Peyresblanques 32ème, Lonca 45ème ; 2 pénalités Herron 19ème, 51ème ; 3 transformations Herron 26éme, 33ème, 46ème)

Union Bordeaux Bègles : 15 (2 essais Roussel 74ème, Moefana 78ème ; 1 pénalité Jalibert 28ème ; 1 transformation Trinh-Duc 75ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda