Union Bordeaux-Bègles

L’UBB prend beaucoup de points à Toulouse

Perdre à Toulouse n’a rien de déshonorant car beaucoup d’équipes s’inclinent à Ernest Wallon, mais là l’addition est un peu lourde pour les hommes d’Urios qui n’ont tenu que cinquante minutes.

C’est à peu près le seul endroit, à Toulouse, où s’est joué un match dans des conditions acceptables avec cette tempête Bella et cela a laissé la place à un très beau match dans lequel l’UBB n’a pas tenu la distance car il a manqué trente bonnes minutes de carburant dans le moteur des bordelo-béglais qui eux avaient du disputer une grosse partie dans le cadre de la Coupe d’Europe pendant que le Stade avait pris vingt huit points en faisant la sieste. Il est assez évident que les visiteurs avaient laissés beaucoup de force dans la bataille et qu’ils ne disposaient pas de la totalité de l’effectif avec Petti, Higginbotham et Lamerat absents voire Poirot encore indisponible pendant quelques temps en réduction de son hernie discale. De toute manière Urios ne se faisait pas trop d’illusions sur l’issu du match tout en trouvant l’addition un peu salée. L’UBB a eu quelques difficultés pour rentrer dans le match car elle a été rapidement menée 10 à 3 puis 13 à 3 puis 16 3 à la dix septième minute ce qui augurait assez mal de la suite mais avec l’essai de Moefana, le cinquième en peu de match, l’Union redressait la barre pour rester au contact (toujours le théorème d’Urios) avec aussi l’essai de Paiva permettant aux visiteurs un instant de revenir à deux points des locaux. La mi-temps a été sifflée sur le score de 26 à 17 laissant encore les visiteurs dans la partie mais les toulousains ayant un peu repris le large.

Dès la reprise grâce à la précision de Jalibert l’Union va se rapprocher jusqu’à trois points du Stade avec un score de 26 à 23 à la quarante septième minute mais elle va prendre le coup de massue une minute après avec l’essai assassin de Dupont qui va laisser les bordelais "sur le cul". A partir de ce moment là ils ne marqueront plus rien et on va assister à un cavalier seul du Stade Toulousain qui va marquer encore deux essais pour assurer le gain du match et va en ajouter un supplémentaire à la sirène lui permettant d’assurer le bonus offensif. Il y aura bien quelques brèves réactions dans cette fin de seconde mi-temps mais trop sporadiques pour envisager de glaner quelque réconfort. Urios n’avait pas spécialement ciblé ce match mais plus spécialement les deux réceptions de Toulon et de Lyon à la maison qu’il voudrait bien gagner afin de se rapprocher du groupe des qualifiés car pour l’instant l’UBB occupe la huitième place et accrocher au tableau de chasse le quatrième et le cinquième ferait beaucoup de bien mais les équipes ne comptent pas le même nombre de matchs laissant de l’incertitude sur la véracité du classement final. En attendant on a quand même appris sur ce match que Pablo Uberti pouvait bien se prévaloir d’une qualité de titulaire qu’il a plus qu’honorablement tenue. On a senti quand même une équipe un peu émoussée après ses confrontations de Coupe d’Europe qui ont mis les organismes à rude épreuve et qu’il faudrait retrouver un peu de fraicheur pour affronter les prochains chocs à Chaban.

Stade Toulousain : 45 (5 essais Huget 7ème, Tolofua 39ème, Dupont 49ème, Lebel 69ème, Médard 80ème+1 ; 4pénalités Ramos 2ème, 14ème, 18ème, 26ème ; 4 transformations Ramos 8ème, 41ème, 50ème, 70ème)

Union Bordeaux Bègles : 23 (2 essais Moefana 19ème, Paiva 30ème ; 3 pénalités Jalibert 11ème, 45ème, 47ème ; 2 transformationsJalibert 20ème, 31ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Nous suivre sur Facebook

Agenda