Rugby

L’Union s’effondre en seconde mi-temps

Le score de 45 à 27 est moins humiliant que celui encaissé par le Racing 92 à Chaban de 40 à 7. Le match a basculé sur le très sévère et plutôt injuste carton jaune de Mr Poite à l’égard de Seuteni.

Grâce à la victoire du Stade Toulousain sur le Stade Rochelais l’UBB reste dans le Top 6 et aussi un merci au Stade Français qui empêche Castres de creuser l’écart dans ce Top 6 ou Lyon retrouve la troisième place. Chaque week-end c’est un véritable chassé croisé où il est bien difficile pour un certain nombre d’équipes d’y assurer sa place. En ce qui concerne l’UBB on a eu droit à un scénario qui a eu tendance à se renouveler dans le courant de l’année et que malheureusement on connait bien avec une première mi-temps tonitruante et une seconde ou l’équipe s’étiole et ne sait pas s’organiser en défense avec un Radradra qui répugne a se baisser et qui plaque au ballon, ce qui n’est toujours efficace. Même si on reconnait qu’il a fait de sérieux progrès en s’appliquant dans ses passes, c’est dommage de faire trop confiance à son physique et à sa vitesse, en défense, il faut autre chose. En première mi-temps ce que l’on peut retenir c’est l’exploit de Lesgourgues qui récupérant un ballon contré va être écroulé quatre vingt mètres plus loin dans l’en but et le très beau mouvement qui va envoyer Ducuing à l’essai laissant les locaux désappointé, la mi-temps étant sifflé sur le score à l’avantage des visiteurs de 20 à 14.

Radradra a fait admirer sa pointe de viotesse en fin de partie

La seconde mi-temps va avoir un tout autre visage car dès le retour des vestiaires, ce sont les avants du Racing qui vont se mettre en route avec un jeu plus simple. On va attendre une réaction de l’UBB mais celle ci ne vient pas, tant la puissance des bleus et blancs font des ravages face à une défense qui s’effrite et qui n’arrive pas à se structurer pour protéger ses acquis au score et après avoir cédé à Chat , elle va encore céder à Kakovin. Même après cet essai les bordelo-béglais ne sont pas complètement hors du match s’ils arrivent à s’organiser mieux en défense et ce léger mieux un instant observer va voler en éclat sous l’effet du carton jaune administrer par l’arbitre Poite sur un plaquage qui aurait fait sourire un néo-zélandais et si, il faut effectivement protéger les joueurs de brutalités inadmissibles, l’excès en tout est un vilain défaut. Par contre le rouge pour Iribaren est totalement mérité car il se retourne pour mettre un crochet à Serin hors de toute action de jeu. A partir de ce carton jaune c’est le flottement le plus total dans la défense bordelo-béglaise avec le Racing qui inscrit trois essais supplémentaires et Radradra va sur faute parisienne récupérer un ballon pour ajouter un essai supplémentaire au viatique des visiteurs.

Racing 92 : 45 (6 essais Le Roux 9ème, Ryan 26ème, Chat 46ème, Kakovin 55ème, Palu 64ème, Zebo 76ème ; 1 pénalité Machenaud 63ème ; 6 transformations Machenaud 9ème, 26ème, 46ème, 55ème, 64ème, BenVolzvola 76ème)

Union Bordeaux Bègles : 27 (3 essais Lesgourgues 19ème, Ducuing 24ème, 79ème, Radradra, 2 pénalités James 4ème, 16ème ; 3 transformations James 20ème, 24ème, Jalibert 80ème)

Ecrit par Bernard Lamarque


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda