Bordeaux

Le Stade Toulousain prend un point et c’est justice

Du rugby comme ça on en redemande, avec du jeu, des points, des actions d’éclat, de l’engagement, de beaux gestes et des moins beaux mais pour cela il faut être deux et ce fut une belle soirée à Chaban.

Ce point pris par le Stade Toulousain a vraiment quelque chose de moral car quel que soit l’issu du match il était juste que chaque équipe marque un ou des points mais dieu que l’UBB a eu chaud avec deux sauvetages de Lucu dans les dernières minutes. Ce Stade Toulousain on se dit qu’avec tous ses titulaires il sera très difficile mais vraiment très difficile à battre et les prendre en ce moment n’est pas forcément une mauvaise affaire, mais il ne faut pas s’y tromper ça reste un excellent Stade Toulousain avec ce magnifique "jeu de mains, jeu de toulousains" et ils ne renoncent jamais. Même s’il se font cueillir à froid par un essai qui s’est joué à la course pour qui aplatirait le premier suite à un coup de pied d’ailier du demi de mêlée Lesgourgues poursuivant une percée de Connor, c’est Buros le plus rapide et le plus adroit sur un ballon au rebond capricieux. C’est le genre d’action qui peu couper les pattes à n’importe quelle équipe mais pas au Stade Toulousain qui n’a eu de cesse de reprendre le score et il y est parvenu vingt minutes après et jusqu’à la fin du match le score a basculé dans un sens puis dans l’autre pour choisir définitivement son vainqueur à la 67ème minute grâce à une percée de Jalibert qui a fait étalage de sa classe tout le temps où il est resté sur le terrain.

Le sauvetage dans l’en but de Lucu à la 76ème minute

Quel changement avec ces joueurs qui débarquent du bus place David Johnston, les plongeant dans l’ambiance du choc qui les attend mais qui se sentent portés par leur public. On est aux antipodes de l’ambiance de l’an passé avec Teague qui est sûrement un bon technicien mais pas un meneur d’hommes trop replié sur lui même, on voit bien que le rugby c’est d’abord dans la tête que ça se passe et que les supporters peuvent y jouer un rôle. On a pu voir ainsi des acteurs extrêmement motivés côté UBB comme du côté Stade Toulousain qui entend défendre son titre avec beaucoup de panache dans un contexte difficile. Côté bordelais un Connor déchaîné a marqué un essai d’ailier d’anthologie où sur son propre coup de pied à suivre il grille tout le monde sur sa vitesse de course pour aplatir juste avant que le ballon ne sorte des limites du terrain, il y a bien longtemps qu’on n’avait pas vu ça ! Il reste encore du travail à faire avec les nombreuses fautes concédées par l’UBB qui ont permis à Holmes de marquer quinze points de pénalités et les ballons égarés entre les mains des bordelo-béglais brisant des mouvements d’attaque plutôt bien commencés. Un magnifique loupé de Botica coûte un essai qui aurait pu peser lourd dans la balance mais c’est le jeu.

Lamerat, Connor et Buros à l’attaque

Dans le pack, tout le monde à l’UBB a répondu présent et Pélissié avec sa rentrée après l’essai de Connor a tenté de donner plus de dynamisme au jeu avec ses percussions rageuses car il est vrai que l’UBB était progressivement en train de faiblir quand l’essai de Connor a remis les bordelo-béglais dans le sens de la marche. Les toulousains ont pris deux cartons jaunes dont un pour Tauzin qui est apparu pour le moins contestable mais cela n’a pas empêché Toulouse à quatorze de revenir dans la partie pour prendre rapidement l’avantage après le retour de Tauzin. Du côté de Toulouse, l’attraction est venue du Japonais Takeshi Hino qui s’est bien acquitté de sa tâche alors qu’il n’est à Toulouse que depuis quelques jours. Maintenant on attend la venue de Toulon qui est allé écrasé Agen à Armendie sur le score de 44 à 25 en empochant le bonus offensif, le challenge va être aussi relevé que le précédent avec un Toulon déjà deuxième du classement Top 14 derriere l’étonnant LOU. On relèvera l’entrée en fanfare de Bayonne en Top 14 qui est allé battre le Racing 92 dans son U Arena.

Urios donne ses consignes

Union Bordeaux Bègles : 30 (3 essais Buros 2ème, Connor 50ème, Jalibert 67ème ; 3 pénalités Botica 14ème, Jalibert 26ème, 33ème ; 3 transformations Botica 3ème, 51ème, Jalibert 68ème)

Stade Toulousain : 25 (2 essais Bezy 17ème, Belan 60ème ; 5 pénalités Holmes 11ème, 25ème, 36ème, 44ème, 49ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda