Les 2 et 3 juillet derniers, au bord du lac de Montendre, se déroulait le « Let it Free », festival éphémère et enfant du Free Music, avec une jauge maximale de 1000 personnes (festivaliers et partenaires) venus renouer avec les joies du live, des festivals, de la fête et du retour de la culture.

Dans un contexte changeant au fur et à mesure de ces dernières semaines, avec l’exigence du pass sanitaire au-delà de 1000 personnes, le flou autour du port du masque en extérieur, et le variant Delta qui donne des cheveux blancs à l’état et qui ne sait plus sur quel pied danser pour gérer au mieux la levée d’une partie des contraintes, le festival Let It Free avait décidé de limiter à 1000 personnes la jauge, afin de ne pas imposer le pass sanitaire qui « pour l’instant » ne laisse pas la possibilité à certains et certaines de venir. Il y avait cependant la possibilité à l’entrée du festival de se faire tester par les pompiers qui étaient présents.

Let It Free de Montendre

Le long de ces deux soirées, la sécurité veillait au grain afin que les gestes barrières soient respectés au maximum, mais difficile de tenir et d’exiger un comportement irréprochable d’un millier de fans de culture qui n’attendaient que de se retrouver devant une scène, pour bouger, danser, et chanter. « La vie d’avant, la vie d’après, peu importe tant que la culture revenait », comme pouvez le dire Emy, jeune festivalière et grande habituée des festivals d’été et des concerts en salle.

Festival Let It Free 2021

Difficile avec une affluence journalière 17 fois plus petite, sans food truck, sans réelle autre animation que les concerts, d’être satisfaits entièrement, mais l’important était le renouveau de la culture, et il n’y avait pas besoin d’avoir 10/10 aux deux yeux pour constater que sur les visages des artistes, le principal et le bonheur d’être présent étaient bien là.

Dirtsa

Au fil de la soirée du vendredi 2 juillet, Dirtsa et sa voix soul, reggaeton, roots, a tout d’abord eu la lourde tâche de rappeler aux festivaliers encore un peu timides ce qu’était que vivre un live. Mais sous le soleil, la lauréate du ricard live a fait le boulot, et a fait monter la température devant une "main stage" bouillante. En fin de soirée c’est le groupe Tryo, grosse tête d’affiche, qui a assuré le show pendant 1h que l’on aurait bien eu envie de prolonger tellement ce live a porté à ébullition le public très hétérogène de Montendre, puisque rappelons-le, Tryo entame sa tournée d’anniversaire des 25 ans. Des nouveaux morceaux avec « aimer » ou « en marche, en replay », et aussi les cultes « yakamonéyé », « désolé pour hier soir », « serre-moi », mais surtout la nouveauté d’un groupe à 5 sur scène avec les venues de Martin et Romain, qui remplacent Manu, ancien leader du groupe, parti vers d’autres projets.

Tryo
Tryo tête d’affiche du festival Let It Free Montendre

Erreur de casting, ou programmée dans un creux difficile, la chanteuse Pomme et son univers qui invite au voyage, n’ont malheureusement pas eu les faveurs du public présent. En effet, la récente gagnante des victoires de la musique, n’a pas franchement réussi à emmener le public avec elle, bien que certains et certaines étaient venus pour elle, à en voir les bouches chanter l’intégralité des paroles. Nul doute que cette artiste de talent a sa place sur scène, mais probablement pas entre deux groupes de reggae.

Pomme
Pomme récente gagnante des victoires de la musique

Si le vendredi était orienté Reggae, le samedi 3 juillet quant à lui, était plutôt rap, ce qui a considérablement rajeuni le public présent au bord du lac de Montendre. Luv Resvol qui a assuré un remplacement de dernière minute, ne s’est pas dégonflé, et a montré que la scène rap française avait un bel avenir devant elle. L’autre groupe de rap tant attendu n’était ni plus ni moins que le groupe PLK, qui déchaine les passions, les millions de vues sur youtube, et que le public avait bien pris soin d’accueillir de la meilleure des façons, avec un maximum de bruit, de « jump », et une connaissance parfaite des paroles.

Luv Resvol
Luv Resvol qui a assuré un remplacement de dernière minute

Entre ces deux groupes de rap, c’est l’enfant français du reggae, Naâman, qui est venu avec sa troupe mettre le feu sur scène et dévoiler un énorme sourire tout au long de son passage. Naâman qui se nourri du plaisir d’être sur scène, entame sa tournée française deux ans après être passé en Gironde au Reggae Sun Ska, et c’est naturellement arrêté en Charente pour un show où il a interprété ses tubes « karma », « outta road », ou encore « house of love ».

Naa Man
Naa Man, l’enfant français du reggae

Le temps des changements de scènes entre les concerts, le Let it free avait prévu des DJ sur une plus petite scène, et en voyant le public présent devant, totalement fan de la reprise des sets des DJ, nul doute que la réouverture prochaine des discothèques prévue d’ici quelques jours présage du bon pour les affluences.

Naa Man
Naa Man est venu avec sa troupe mettre le feu sur scène

Cette édition 2021 du Free music, aura certainement un goût de trop peu, tant les années précédentes étaient incroyables, mais c’est déjà bien plus que ce que le public a eu le droit de goûter pendant plus de 16 mois. Le mérite revient donc aux organisateurs d’avoir cru en cette édition remaniée et réussie. La culture se doit de survivre, de revivre, et d’exister alors bravo au Free Music pour cette édition et vivement l’édition 2022, qui nous l’espérons reviendra avec les mêmes conditions qu’en 2019, c’est à dire aucune restriction et contrainte.

Du love au Let It Free

Ecrit par Loïc Cousin

Chez Bordeaux Gazette depuis 2016, j’assure essentiellement la couverture des concerts/spectacles/festivals sur la région Nouvelle-Aquitaine, et également la couverture d’évènements sportifs. Je m’occupe de la rédaction des articles, illustrés de mes photographies. Je travaille à côté comme photographe Freelance auprès des productions, agences, clubs de sport, fédération, presses et médias.

Ecrit par Lauriane M.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Nous suivre sur Facebook

Agenda