Parempuyre

Ainsi s’exprime Emilienne Casamayou qui après une période de silence a repris son activité créatrice d’autant qu’en période de Covid il y avait peu d’occasions de se montrer.

C’est au Château Ségur à Parempuyre que l’artiste a accroché plus d’une grosse vingtaine de tableaux pour animer la vaste et belle salle de réception du château Ségur dont la construction remonte au XVIIIème siècle. Après, là aussi une période d’activité moindre le château reprend son cycle mensuel d’exposition pour permettre aux artistes de faire admirer leur talent comme Emilienne Casamayou sait le faire depuis bien longtemps car elle possède une longue liste de présence en expositions seule ou accompagnée ainsi que de prix, particulièrement ceux décernés par Arts et Lettres de France. Depuis vingt mois la période a été vraiment peu favorable pour exposer des œuvres picturales tout étant plus ou moins fermé et tout le monde en a beaucoup souffert artistes comme espaces d’accueil plus ou moins privés. Emilienne a très régulièrement participé à "Bordeaux-Nord s’affiche" manifestation qui est tombée en sommeil et qui se déroulait aux Voutes Poyenne. Elle y a exposé avec des amis comme le sculpteur Régis Pédros ou même Mireille Rajoely qui comme elle habite Bacalan ainsi que le sculpteur qui a récemment rénové la plaque à la mémoire de Joseph Brunet.

Mur Sud de la salle d’exposition

Aussi loin qu’elle se souvienne, elle se voit toujours un crayon à la main en train de griffonner ou même de s’appliquer à dessiner, simplement pour le plaisir plus qu’autre chose. La peinture, ce n’est venu qu’après et sa technique a beaucoup évolué dans la mesure ou elle utilise de manière très spéciale la couleur par écrasement ce qui implique qu’il ne peut pas y avoir deux réalisations identiques. A travers les nombreuses expositions opérées elle trouve des acquéreurs bien sur mais c’est toujours un crève cœur que de se séparer d’un de ses enfants, alors pour conserver le lien elle demande si on peut lui prêter une œuvre acquise voire deux pour pouvoir renouer le lien au cours des expositions qu’elle propose et les propriétaires se plient avec beaucoup de gentillesse à sa demande. Quand on l’interroge "Qu’est-ce que vous ferez de tous ces tableaux quand vous ne serez plus là" elle répond "Je demanderai que famille et amis viennent se servir et mes enfants bruleront le reste". On sent bien qu’elles les aiment trop pour en voir un échouer par malheur dans des mains qui ne les apprécieraient pas. On pourra croiser l’artiste lors du vernissage qui aura lieu vendredi soir 10 septembre entre 18 et 20 heures au château Ségur à Parempuyre. Tout ceci bien sur dans le strict respect des mesures sanitaires.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Querelle de voisinage

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Mascarade

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
Cordélia et son fantôme

Nous suivre sur Facebook

Agenda