Bordeaux

Retour au championnat domestique

Après cette période qui a vu le couronnement de l’Afrique du Sud avec une France rugbystique un œil sur l’hexagone avec son drôle de championnat et l’autre sur le Japon avec la Coupe du Monde, maintenant place à l’ordre habituel des choses.

Tout ceci fait dire à Christophe Urios que c’est un nouveau championnat qui commence et c’est d’autant plus vrai que chacun a récupéré ses internationaux mais pas vraiment en ce qui concerne les fidjiens qui ont un peu tendance à prolonger les congés. Pour les joueurs du championnat domestique, cette coupure de 10 jours a fait du bien aux corps et aux têtes et on a progressé sur la réparation de quelques blessures dommageables pour Jalibert et Lamerat, ils n’ont donc plus beaucoup de temps à clumer avant leur retour. L’UBB replonge tout de suite dans le championnat avec la réception du voisin agenais, encore un match entièrement aquitain et la c’est avec le club le plus proche du Top 14, Bayonne et La Rochelle étant un peu plus loin mais à moins de deux cents kilomètres. Cette rencontre a tout du match piège et l’UBB va se devoir de les respecter ces agenais, car ils ont un parcours plutôt correct pour ce premier tiers de championnat en pointant à la dixième place mais les clubs qui suivent ne sont pas à leurs vraies places en ce qui concerne Toulouse, Castres, Racing 92 et Stade Français qui ferme la marche. La semaine suivante ce sera l’entrée dans la compétition européenne du Challenge Cup avec la réception des Wasps et Urios a prévu large en ce qui concerne les joueurs pouvant participer à cette compétition car il en a prévu 49 avec un appel aux jeunes et aux espoirs.

On s’attend au retour de Jandre Marais

Pour ce match contre Agen on pourrait voir apparaître celui qui est privé de terrain depuis onze mois suite à son accident aux ligaments croisés, l’ancien capitaine Jandre Marais et avec la rentrée de Poirot on pourrait assister au retour du nouveau capitaine et de l’ancien. Le capitaine intérimaire, Diaby ayant pris sept semaines de suspension, le problème du capitanat ne se posera pas dans la mesure où les choses avaient été définies à l’avance. Pour Christophe Urios il ne s’agit pas de faire une injection massive de mondialistes dans la mesure où ils n’ont pas participé aux entraînements depuis de longues semaines et qu’ils n’ont pas forcément intégré l’ensemble du système de jeu et les combinaisons. Bien sur avec l’évolution de la météo car on rentre dans l’hiver et le jeu va évoluer de manière surement un peu restrictive vis à vis du large. Tout le monde va devoir s’adapter à la nouvelle donne climatique qui évolue nettement vers le froid et humide, l’ennemi restant la pluie et l’humidité. Avec l’absence de Lamerat et Dubié touché au genou, il n’est pas sur que le coach reconstitue une paire Seuténi Radradra au centre, car il a l’option Connor qui a été utilisé voire Meret mais il semble manquer un vrai centre dans cet effectif de l’UBB, bien que Tamanivalu semble faire de mieux en mieux l’affaire et on peut toujours se demander si l’éviction voulu par Teague de Rey n’était pas une erreur. En attendant avec son ancien complice de l’UBB Le Bourhis il s’éclate à Carcassonne en figurant régulièrement dans les meilleurs hommes des matchs. La philosophie d’Urios semble être de faire jouer chacun à sa vraie place.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda