Toulouse

Troisième fois que l’UBB ne prend qu’un point

Jamais "cubi", mais jamais gagnante depuis trois matchs l’UBB a du mal dans cette période à faire valoir ses atouts et pour l’instant elle conserve la tête du championnat.

Montpellier et Lyon rappliquent à grand pas avec cette troisième défaite sur le terrain d’Ernest Wallon des troupes de Christophe Urios qui ont du mal à digérer cette période avec une infirmerie plus que bien remplie et l’absence de ses internationaux. C’était une rencontre de deux équipes handicapées l’une essentiellement par l’absence de ses internationaux et l’autre par le nombre de ses blessés, accru par l’absence des internationaux. Le manager avait dit qu’il ferait le point après le match contre Pau, ce dernier se profile dès ce samedi et il serait important de retrouver le chemin de la gagne face à une équipe qui n’est pas forcément facile à manœuvrer car même loin de ses bases, elle donne du "fil à retordre" à ses adversaires. Pour l’instant le plus inquiétant reste le taux de remplissage de l’infirmerie de l’UBB car l’équipe est décimée avec en plus un changement de dernière minute suite a l’indisponibilité de Marais lors de cet affrontement. Le côté rassurant pour l’avenir c’est la tenue des "jeunes" qui sont à l’oeuvre durant cette période difficile et il va falloir encore faire appel à eux pour la réception de la Section Paloise car il y a peu de retour de blessures prévus dans l’immédiat. En résumé dans cette période du tournoi, il ne fait pas bon d’avoir une équipe constellée d’internationaux français.

Marais n’a pas pu tenir sa place en troisième ligne

On n’a pas assisté à une rencontre de qualité exceptionnelle car les fautes et les maladresses ont été nombreuses dont cette hésitation de Médard qui va permettre aux visiteurs de marquer le seul et unique essai de la partie par Dubié que Mateo ne saura pas transformer. C’est uniquement Holmes au pied, qui tiendra le score pour le Stade Toulousain en première mi-temps permettant à ce dernier d’atteindre la mi-temps avec l’avantage d’un petit point pour les locaux. S’il n’y a eu que peu de points marqué lors de la première mi-temps, il y en a eu encore moins en seconde mi-temps ou chaque équipe n’a marqué qu’une pénalité en quarante minute d’affrontement laisant la différence au score en l’état avec un petit point d’avance pour les locataires d’Ernest Wallon. On a assisté à un grand numéro de sémaphore de la part e Monsieur Charabas lors de ce match mais pas forcément à un grand numéro d’arbitrage, numéro qui a laissé septique Christophe Urios qui a noté un certain nombre d’oublis sur les fautes toulousaines et particulièrement en fin de match même si tout au long de la partie certaines de ses décisions ont paru fort contestables. Du côté toulousain il devenait urgent de prendre quelques points pour leur permettre de rester dans le top 6 et du côté bordelo-béglais son avance a fondu comme neige au soleil, ils ont semblé un peu émoussé et ont commis beaucoup trop de fautes pour espérer pouvoir s’imposer.

Stade Toulousain : 12 (4 pénalités Holmes 3ème, 31ème, 36ème, 71ème)

Union Bordeaux Bègles : 11 (1 essai Dubié 6ème ; 2 pénalités Garcia 24ème, 54ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Chloé n’est pas ce qu’elle croit

Chapitres : 1 - 2 - 3
La chaise vide

Nous suivre sur Facebook

Agenda