Portets

La fin du monde est pour demain

Hier, on se serait contenté de le surnommer Le Chevalier à la triste figure. Aujourd’hui, on le dit "collapsologue". Il a été ministre et en a tout oublié. Il s’est retiré en Bretagne où il attend la fin du monde. Il s’appelle Yves Cochet. La philosophie à laquelle il se consacre annonce chaque jour que la fin du monde est pour demain, et ne s’étonne pas d’être chaque jour démentie . "Encore une minute, Monsieur le bourreau" pourrait être sa devise. Est-il victime d’une dérive sectaire ? C’est probable, mais la collapsologie en interpelle plus d’un. Pour autant, Yves Cochet n’a jamais prétendu que la collapsologie était une science, mais une réflexion interdisciplinaire qui intéresse la biologie, l’art, l’histoire et bien d’autres domaines encore. Depuis que les collapsologues existent, tout est de plus en plus triste en ce bas monde. Il n’y a plus d’hiver et bientôt plus d’été. La planète sature, les poubelles débordent, les aliments nous empoissonnent et l’air nous asphyxie. On pourrait dire : Il n’y a plus que le gaz, mais c’est interdit, rapport à la couche d’ozone... Que faut-il penser de tout cela ? La collapsologie est-elle une nouveauté philosophique ? La fin du monde est-elle proche ? Comment se fait-il qu’elle ait été si souvent prédite par des livres réputés sérieux, à commencer par la Bible, et qu’elle ne se soit jamais produite ? Sur quelles théories les catastrophistes s’appuient-ils pour assoir leur pessimisme ? Et surtout, tout cela est-il bien sérieux ?
Le dimanche 1° mars à 17 h, Florence Mothe fera le point au château de Mongenan, au cours de la conférence qu’elle consacrera à ces positions écologiques extrêmes. Alors que la Convention citoyenne pour le climat prépare ses deux dernières rencontres et se propose de livrer ses conclusions dans lesquelles il n’y a rien de bien neuf, la situation a-t-elle avancé d’un pas, à l’exclusion de la récente fermeture de la centrale de Fessenheim ? Théâtre d’ombre, gesticulations politiques, attrape gogos ou sérieux sujets de préoccupation ? Rendez-vous dimanche à Mongenan pour avoir enfin une opinion argumentée.
Renseignements : Château de Mongenan 05 56 67 18 11.
Visite commentée tous les jours de 14 h à 18 h y compris dimanches et fêtes. Conférence le dimanche à 17 h suivie de la dégustation gourmande des vins du domaine.
Entrée 10 €.


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda