Bordeaux

Vincent Maurin remercie ses électeurs de Bacalan

C’est devant la poste et en plein air que Vincent Maurin s’est adressé aux sympathisants présents pour cet apéritif convivial. Il a remercié les bacalanaises et bacalanais qui lui ont accordé leur confiance de façon très nette sur les bureaux d’Achard et Point du jour ou il récolte une moyenne de plus de dix huit pour cent des voix pour cette élection municipale.

C’est vrai que Vincent Maurin n’a pas très bien vécu son éviction du Conseil Municipal mais à l’écouter cette nouvelle situation lui laisse les coudées plus franche pour envisager la suite. Il regrette l’attitude du candidat Poutou qui a un peu fait campagne contre lui en tentant de le pousser vers les socialistes et la candidature d’Yves Simone l’a aussi privé de quelques voix en centre ville.

Il considère aussi que le dévissage sans précédent du candidat socialiste l’a précipité dans sa chute car il était rentré au Conseil avec la liste Rousset qui avait fait quand même près de 36 % des voix au premier tour lors de la précédente campagne municipale. Son plus grand regret ce n’est pas spécialement que lui ne soit pas élu mais c’est qu’il n’y ait plus aucune voix pour défendre Bacalan qui en a bien besoin dans la mutation urbaine qui lui est imposée à l’heure actuelle. Il ne baissera pas les bras et il lui appartient de trouver une formule plus ouverte pour défendre les intérêts de Bacalan au delà de l’engagement partisan. Pour lui sont toujours d’actualité l’avenir de l’activité portuaire, le logement pour tous, le plan de circulation, le stationnementdans les rues Achard et Brunety, les fréquences du tram, la jonction des lignes B et C , le ponton Batcub, la voie cyclable sur berges, l’ouverture de la piscine Tissot et de la salle Tachou sept jours sur sept, le gymnase Charles Martin, la ludothèque, un centre de santé municipale, le maintien de l’EPAHD, l’ilotâge policier qui ne sera surement pas un luxe avec l’urbanisme mis en place sur le quartier, les rythmes scolaires, l’aide aux associations sportives et culturelles tout une liste de sujets qui étaient en fait les thèmes de sa campagne électorale. Il n’a pas manqué de rappeler qu’il appelle de ses vœux un véritable Conseil de quartier qui permettent la concertation entre les habitants et la mairie.

Comme malheureusement Vincent Maurin n’a pas franchi la barre fatidique des 5%, il n’est pas remboursé de ses frais de campagne (affiches, bulletins, permanence) et il organise une souscription pour l’aider à combler le déficit. Il s’agit d’une souscription qui ouvre droit à déduction fiscale dans la mesure de 66% de la somme versée et les chèques doivent être libellé à l’ordre de "Association de financement du PCF 33" et vous pouvez envoyer vos dons à
Vincent Maurin 10 rue Champlain 33300 Bordeaux

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda