Bordeaux

Christophe Urios a moins apprécié la deuxième mi-temps

Deuxième victoire bonifiée consécutive à Chaban dans le désert du huis clos qui impose une pression maximale et que le manager général a trouvé heurté où son équipe a gardé le cap même dans le désordre

La première mi-temps aura été la mi-temps Jalibert où il a fait parler sa classe et pourtant l’Aviron Bayonnais l’attendait à l’intérieur là où il sait s’infiltrer pour aller entre les perches et ce dernier ayant déjà inscrit trois points dès la quatrième minute son action de la vint et unième minute a mis un coup au moral des bleu et blanc car le talentueux Jalibert les a pris là où ils l’attendaient mais ils n’ont pas pu le saisir et il est allé porter le ballon en milieu de terre promise ce qui a fait dire à Urios que le joueur était un vrai bon joueur. Du reste il ne savait pas trop comment le dire en conférence de presse d’après match, ne voulant pas être dithyrambique sur son ouvreur, mais voulant quand même mettre son talent en valeur. D’autant que ce dernier a remis ça à la trentième minute pour offrir un caviar à Moefana qui lui aussi est allé entre les perches.

Deuxième titularisation et deuxième essai pour Moefana

On a bien senti que les visiteurs avaient pris un coup au moral sur ce premier essai et on les a vu en net baisse de rendement alors que pendant les vingt première minutes ils avaient tenté de rendre coup pour coup avec des lignes arrières incisives mais la défense girondine faisait bonne garde. Pendant ces vingt premières minutes Germain va vendanger deux occasions en bonne position pratiquement au même endroit démontrant quelque part que ce n’était pas la soirée de l’Aviron. Durant cette seconde période de la première mi-temps en insistant sur le jeu d’avant les locaux vont prendre l’ascendant avec Flanquart et Roumat qui ont fait la loi en touche. C’est encore sur une mêlée que Dweba va aller à l’essai sur un intelligent service de son pilier Taimefuna où là c’est Flanquart qui contrôle le ballon pour l’offrir au pilier qui l’offre au talonneur. Un bel essai d’avant qui donne le bonus offensif à l’UBB en première mi-temps comme la semaine passée face à Agen

Higginbotham s’échappe pour aller marquer

On rentre aux vestiaires avec un avantage de 22 à 0 pour les locaux mais dès le retour des vestiaires on s’aperçoit que les bayonnais ont retrouvé leurs esprits et reviennent sur le terrain pour mettre le pied au plancher. Ils vont parcourir à peine dix petites minutes pour sortir les locaux du bonus offensif. On voit bien que l’UBB se contente d’à peu près et développe une tendance à surjouer avec les lignes arrières, tendance dans laquelle il se mettent en danger. Dans un instant de lucidité ils vont se remettre sur les fondamentaux, envoyant Higginbotham derrière la ligne sur une mêlée à cinq mètres du camp Bayonnais, permettant de retrouver le bonus offensif sans pour autant revenir sur le jeu qui peut permettre d’assurer une victoire bonifiée. Tant et si bien qu’a nouveau ils vont laisser s’échapper le bonus sur une absence défensive de la troisième ligne et Rouet n’en demande pas tant pour s’emparer seul de ce ballon qui court derrière la mêlée pour aller ajouter un nouvel essai. On peut comprendre qu’Urios ait pu être agacé sur cette énorme bévue qui aurait pu coûter un point.

Païva retrouve le terrain et fait jouer sa puissance

Pendant une dizaine de minutes Bordeaux va revenir aux fondamentaux et jouer dans l’axe en abandonnant les velléités de jeu au large et c’est ainsi que Païva sur le second ballon qu’il touche après huit mois d’arrêt sur blessure va signer un magistral franchissement pour déposer le ballon en but et redonner une nouvelle fois le bonus offensif à son équipe. Sur la lancée de cette belle réalisation en continuant à insister dans l’axe c’est Jandre Marais qui va sécuriser le bonus offensif en marquant le sixième essai des locaux mais "Dieu" que cette seconde mi-temps a été compliquée avec une une UBB qui avait certes match gagné mais qui s’est mise en position jusqu’à la dernière minute de perdre les cinq points du bonus offensif face un Aviron Bayonnais qui a tout fait pour les en déposséder jusqu’à l’ultime seconde. Côté UBB il faut souligner la belle prestation de Flanquart en touche qui a fait une large moisson et le retour gagnant de Païva après ses nombreux mois d’absence. Ben Lam a montré quelques belles choses mais il n’est toujours pas totalement intégré dans le mouvement mais cela va venir. C’est quand même devant que ce sont gagnés ces cinq points avec le talent de Jalibert.

Ben Lam très surveillé

Union Bordeaux Bègles : 43 (6 essais Jalibert 21ème, Moefana 30ème, Dweba 36ème, Higginbotham 59ème, Païva 70ème, Marais 75ème ; 1 pénalité Jalibert 4ème ; 5 transformations Jalibert 21ème, 31ème, 59ème, Botica 71ème, 76ème)

Aviron Bayonnais : 19 (3 essais Van Jaarsveld 50ème, Rouet 63ème, Lestrade 78ème ; 2 transformations Ordas 51ème, 79ème)

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Nous suivre sur Facebook

Agenda