Union Bordeaux-Bègles

Décidément la pelouse d’Aimé Giral réussit peu aux ex-hommes d’Urios, car avec ou sans lui en deux saisons l’UBB n’a pa réussi à s’imposer en terre perpignanaise même si sur ce match elle pouvait arracher le nul.

Péché d’orgueil que de jouer la touche qui ne fonctionne pas totalement bien alors qu’en prenant les points au pied le match nul était assuré et c’était deux points au lieu d’un. On a un peu retrouvé la dynamique propre à l’UBB dans ce match qu’elle pouvait gagner avec le nombre d’occasions manquées et qu’elle a longtemps mené sans réussir à le tuer. Il faut dire que l’USAP joue sa survie en Top 14 à chaque match et que sur leur terrain les locaux tentent de ne rien laisser passer et cherchent à grignoter le moindre point. Sur ce match, ils ont bénéficié des largesses bordelo-béglaise. On voit combien a été préjudiciable la perte de Woki et de Roumat, ce dernier faisant les beaux jours du Stade Toulousain alors que l’UBB peine en touche, touche qui était sa rampe de lancement préférée. On attend toujours le retour de Guido Petti qui reste une valeur sure en conquête pour ouvrir la route vers l’en but adverse. C’est vraiment dommage que cet engagement retrouvé n’ai pas eu le sort qu’il méritait avec cette fin de match dominatrice de l’UBB mais infructueuse sur le plan comptable aussi bien pour Cordero que pour Poirot mais la volonté était là et bien là avec un Jalibert qui semble avoir retrouver toute son influence sur le jeu mais il reste des problèmes à régler touche.

Buos de retour n’a pas fait la partie que l’on attendait

A la mi-temps l’UBB avait le match en main grace à une pénalité sur la sirène de Jalibert mais le trou était loin d’être fait car seulement deux petits points séparaient les deux équipes. Le départ d’Urios n’a pas arrangé grand chose et on peut se demander si c’était le bonne solution de se séparer du manager qui maintenant d’ici la fin de la saison va se consacrer à son domaine viticole qui prenait beaucoup de place dans sa tête. Il va pouvoir s’en occuper d’autant qu’il va bénéficier d’un sérieux pactole pour aménager les lieux et l’aider dans la production de manifestations pour mettre en avant les vins de sa propriété, ce dès le 23 octobre, où il a fêté les vendanges et cela va continuer en décembre. Si le score est plutôt décevant pour cette reprise car il aurait pu rapporter un point de plus au classement permettant de gagner une place. Chaque point va coûter cher, voire très cher, cette saison quand on voit que la différence entre le sixième (Le Racing) et le onzième (UBB) est de seulement cinq points soit une victoire bonifiée. Maintenant il ne va plus falloir tarder à se remettre à gagner car si a situation est difficile, elle n’est toujours pas désespérée d’autant qu’on a entrevu des possibilités non négligeables de retrouver la bonne carburation pour cet UBB qui a plus manqué de chance que déjouer. Il lui va falloir retrouver la petite étincelle de la finition et elle devrait pouvoir remettre les choses dans l’ordre en recevant Brive mais attention à la bête blessée.

Bon retour de Dubié dans la ligne d’attaque

USA Perpignan : 23 ( 3 essais Taumoepeau 28ème, Tedder 38ème, Tilsley 71ème ; 2 pénalités Tedder 21ème, 60ème ; 1 transformation Tedder 29ème)

Union Bordeaux Bègles : 20 ( 2 essais Tameifuna 9ème, Jalibert 24ème ; 2 pénalités Jalibert 40ème, 53ème ; 2 transformations Jalibert 10ème, 25ème,

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5
On ne sait jamais de qui l’on peut avoir besoin

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Et cum animo

Chapitres : 1 - 2 - 3
Une Vie de Chat

Chapitres : 1 - 2 - 3
Les Danseurs

Chapitres : 1 - 2 - 3
Secret de famille

Nous suivre sur Facebook

Agenda