Gironde : 12 000 pieds de vigne adoptés avec Cuvée Privée

La startup Cuvée Privée s’est donnée pour mission de rapprocher amateurs de vin et vignerons en proposant d’adopter des pieds de vigne pour recevoir sa propre cuvée de vin. Une initiative qui rencontre un certain succès auprès de 5 vignobles girondins partenaires puisque 18 000 bouteilles ont déjà été vendues.

Présente partout en France, Cuvée Privée s’adresse à tous les amateurs de vin désireux de se rapprocher de la terre et des vignerons à travers l’adoption d’une micro-parcelle (6 pieds de vigne). Plus de 2 000 amateurs de vins de Bordeaux ont déjà adopté des vignes dans l’un des 5 vignobles partenaires de cette région :
►1000 pour l’appellation Saint-Emilion Grand Cru répartie sur deux Châteaux (De la Cour et Pressac en Cru Classé)
►600 en Pessac-Léognan (Blanc et Rouge) au Château d’Eyran
►300 en Lalande-de-Pomerol au Château Tournefeuille
►100 en Saint-Estèphe au Château Tronquoy-Lalande
►et une poignée de nouveaux adoptants en Sauternes (Premier Cru Classé) au Château Suduiraut
On voit ainsi que le poids du nom a joué sur les premiers adoptants, mettant Saint-Emilion en tête des choix, alors que Saint-Estèphe est largement distancé, mais ce n’est peut être pas le seul facteur entrant en jeu avec le montant cotisé pour devenir adoptant. De toutes manières la formule est appelée à s’élargir en conservant les valeurs essentielles de Cuvée Privée qui sont : hédonisme, tradition, durabilité et authenticité.

Vin et certificat d’un château bordelais

Entre vin rouge, blanc, rosé, pétillant, bio ou biodynamique, chacun choisit la cuvée et la durée d’adoption (1, 2 ou 3 ans) de son choix qui est donc très large. Puis 6 pieds de vigne marqués au nom de l’adoptant lui sont attribués. Il reçoit le coffret de bienvenue avec une bouteille issue de ses vignes, un certificat d’adoption et toutes les informations sur sa micro-parcelle. Tous les mois, il est informé des nouvelles de sa production qu’il est invité à découvrir lors d’une visite au domaine, visite qu’il peut répéter, donnant un intérêt supplémentaire à la démarche car il suit pas à pas l’évolution de sa vigne tout au long de l’année. Il apprend ainsi le cycle végétatif de la vigne, enrichissant ses connaissances et sa culture viticole. Enfin, au terme de chaque année d’adoption, il reçoit sa cuvée privée : six bouteilles du millésime, étiquetées à son nom ! Les tarifs oscillent entre 150 et 1 300 euros en fonction du vin choisi, de la formule sélectionnée et de la durée d’adoption, le tout bien sur suivant les moyens et les envies des adoptants.

Adoptants visitant un château Bordelais (château d’Eyrans)

"Pas de "Bordeaux Bashing" chez Cuvée Privée ! C’est la région plébiscitée par nos adopteurs de vignes. Nous avons la chance de travailler avec des Châteaux confidentiels comme avec des Châteaux plus connus. Mais tous possèdent une âme familiale et sont unis par des valeurs communes : la passion de leur métier bien sûr mais aussi le respect de la nature par la pratique d’une viticulture raisonnée et enfin le désir de partager leur savoir-faire avec les adopteurs de vignes !" déclare Morgane Suquet, co-fondatrice de Cuvée Privée. La formule est en train de faire son chemin dans la tête des amateurs qui progressivement sont tentés de mettre leur nom sur une bouteille qu’ils vont pouvoir servir à table en recevant des amis. Un autre avantage étant pour le château de générer de la trésorerie avec les cotisations des adoptants.

Marie, Morgane et Aurélie, les fondatrices de Cuvée Privée

Cuvée Privée ne s’intéresse pas qu’au vignoble bordelais car sont aussi en portefeuille des châteaux ou domaines en Bourgogne, en Champagne, dans le Rhône, dans la Loire, en Alsace et en Languedoc. Ainsi l’offre est diversifiée mais la sélection est rigoureuse car les vignerons partenaires sont judicieusement sélectionnés après que les fondatrices aient choisi des vignobles qui déploient une viticulture raisonnée et durable afin de garantir une production de qualité, tout en préservant leur terroir. Les vignerons partenaires sont des passionnés, désireux de partager leur savoir-faire avec les amateurs de vin afin qu’un vrai contact positif s’établisse et perdure. En parallèle pour le vigneron c’est un mode de commercialisation nouveau qui lui permet de se faire connaître et d’élargir sa clientèle mais cela ne se fait pas à n’importe quel prix, car le vin est toujours sélectionné. Tous les vins sont sélectionnés par le Chef Sommelier du palace parisien Le Bristol, Bernard Neveu

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Nous suivre sur Facebook

Agenda