FC Girondins de Bordeaux

Les Girondins retombent dans leurs travers.

Sur une belle dynamique lors des dernières rencontres, les Girondins de Bordeaux se déplaçaient en terre chypriote pour y défier l’APOEL Nicosie lors de 4ème journée des phases de poules de l’Europa League. Stérile offensivement et trop perméable en défense, l’équipe remaniée concoctée par Francis Gillot s’incline 2-1. Dos au mur, les Marines et Blancs n’ont plus le droit à l’erreur.

Dans l’optique de recevoir Nantes dimanche, le coach girondin a aligné une équipe plutôt inédite bien qu’il ait déclaré jouer cette coupe à fond désormais. On retrouve donc Bréchet, Faubert et Poundje en défense, et notamment Rolan du coté des attaquants. Pour le reste, ça reste du classique. Ce sont les visiteurs qui contrôle le début de rencontre, mais sur un coup franc lointain à la 14ème minute de jeu, ce sont bien les Jaunes et Bleus de l’APOEL qui ouvrent le score, sur une incroyable mine envoyée par Alexandrou qui vient s’écraser sur le poteau de Carrasso avant de rentrer dans les filets. La suite de la première période sera équilibré avec une alternance de moments forts tantôt bordelais tantôt chypriote. Mais sur un ultime corner dans le temps additionnel de la première mi-temps, les Bordelais parviennent à égaliser sur un ballon mal négocié par la défense adverse repris par Lamine Sané de la tête qui n’a plus qu’a pousser le cuir au fond des filets. Grace à ce but, les Bordelais pensent avoir frappé un grand coup sur le moral des joueurs chypriotes, mais au retour des vestiaires, c’est à nouveau Nicosie qui va mettre la pression sur les cages de Cédric Carrasso. Malgré quelques tentatives repoussées, il ne faut attendre que dix petites minutes pour voir les locaux reprendre à nouveau l’avantage sur un ballon en profondeur mal repoussé par le buteur girondin, qui laisse Nuno Morais seul face au portier bordelais, qui ne peut rien faire pour empêcher l’APOEL de marquer un second but. Durant le quart d’heure qui suit, les joueurs chypriotes ont eux de multiples occasions de corser l’avantage grâce aux errements de la défense bordelaise, mais c’est un Carrasso dans un grand soir ou presque qui s’interpose pour laisser à ses coéquipiers une chance de revenir au score. Malgré l’entrée en jeu du trio offensif Sacko-Saivet-Bellion, l’attaque girondine, bien trop brouillonne, aura du mal à créer le danger dans la défense adverse. C’est donc sur cette défaite (2-1) logique que les Aquitains quittent la Méditerranée, récupérant la dernière place du groupe de la part de leurs adversaires du jour. A deux journées de la fin et avec seulement trois points, le FCGB devra s’imposer lors de ses deux dernières rencontres dans cette groupe - en recevant Francfort puis en se rendant à Tel Aviv - pour espérer voir la C3 en février prochain. Directement, ce qui attend Bordeaux, c’est le FC Nantes pour le derby de l’Atlantique ce dimanche à Chaban-Delmas (14 heures) dans l’optique de continuer son redressement en championnat et recoller aux places européennes. Après avoir "sacrifié" la Coupe d’Europe, une victoire ce weekend sera la bienvenue.

Ecrit par Thibault Jeantieu


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Nous suivre sur Facebook

Agenda