Bordeaux

Cazenave plombe Florian et fait le jeu d’Hurmic

En mettant Cazenave sur son porte-bagage, Nicolas Florian s’est privé de continuer sa mission à la tête de la mairie de Bordeaux mais on voit bien que les combines électorales ne font plus recettes et que LREM apporte la défaite.

Alain Juppé a fait part de sa tristesse devant ce résultat qui bien sûr le déçoit profondément et il n’a pas voulu s’exprimer sur l’alliance contractée par Nicolas Florian qui semble lui avoir été fatale. Il est vraie que la manœuvre imaginée par la macronie pour essayer de s’installer à Bordeaux en envoyant Alain Juppé au Conseil Constitutionnel a fait long feu et Cazenave qui se voyait déjà président de la Métropole va devoir se contenter d’un statut de conseiller municipal d’opposition et de conseiller communautaire qui ne vont sûrement pas lui suffire pour le nourrir et on ne peut que lui souhaiter un bon retour à Paris. Sur l’ensemble des résultats nationaux LREM prend une "rouste" mémorable qui devrait inciter Macron à faire un profil moins agressif avec aussi l’échec Lyonnais qui pourrait permettre aussi à un écologiste de rafler la Métropole. La réussite d’Anne Hidalgo à Paris ou Agnès Buzyn ne dépasse pas les quinze pour cent et ne siégera même pas comme conseillère de Paris doit beaucoup mâcher le Président. Il est remarquable que seul Moudenc a tiré les marrons du feu de l’alliance avec LREM alors que partout ailleurs l’alliance a été catastrophique comme à Bordeaux pour LR mais l’abstention reste un vrai problème comme s’il était question de faire la grève des urnes

Ce qui est certain c’est que l’on a à faire à une poussée Ecologiste sans précédent qui confirme l’avancée des Elections Européennes de l’an passé. Les écologistes qui ont remporté la victoire sur ce scrutin étaient toujours alliés avec les forces de gauche et contrairement à ce que l’on a pu penser un instant les partis traditionnels sont loin d’être moribonds, aussi bien le parti socialiste que le parti communiste ont connu quelques ratés, ont aussi enregistré des succès . Aujourd’hui, c’est LREM qui a fait les frais du dégagisme en réussissant tout juste a implanté un tout petit deux pour cent d’élus locaux. Le Président s’il veut élargir du côté écologie son gouvernement, il risque d’avoir un sérieux problème car ces derniers ont réalisé les alliances avec la gauche. Sûrement que les tentatives de débauchages seront nombreuses, ce qui risque de mettre la zizanie dans ce monde de l’écologie qui a parfois bien du mal à s’entendre. La situation à Marseille est aussi un peu curieuse avec ces trois femmes dont une qui malgré un poids électoral relatif veut s’emparer de la Métropole. A Bordeaux Pierre Hurmic met donc fin à 73 ans de direction de la droite à la mairie de la capitale de la Nouvelle Aquitaine et se retrouve comme successeur du socialiste Fernand Audeguil en démontrant que l’on ne réussit que dans la durée.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Nous suivre sur Facebook

Agenda