FC Girondins de Bordeaux

Des Girondins au forceps

Au lendemain de la 21ème journée de Ligue 1, le FCGB réintègre la première partie de tableau grâce aux 6 points obtenus dans la semaine. Malgré une belle opération comptable, le bilan hebdomadaire reste mitigé. Les bordelais ont souffert pour se défaire d’Angers au stade Raymond Kopa puis se sont imposés sur la plus petite des marges à domicile face à Dijon.

Mardi, les hommes d’Eric Bedouet jouaient leur premier match de la semaine. Les girondins se déplaçaient à Angers. Partant favoris de par leur effectif supposé supérieur à celui des angevins, on attendait des bordelais maîtres du jeu et dominateurs. Ce ne fut pas le cas. Cette rencontre fut terriblement laborieuse pour Benoit Costil et ses coéquipiers. Plus mordants dans les duels et plus athlétiques, les scoïstes ont gagné la bataille du milieu durant quasiment tout le match. Néanmoins se sont bien les girondins qui ouvrent le score à la demi-heure de jeu par l’intermédiaire de son attaquant nigérian Samuel Kalu. Les intentions de jeu du FCGB restent toutefois limitées et peu ambitieuses. Les offensives dans la moitié de terrain adverse sont trop rares et mal exploitées malgré le quatuor d’attaque aligné : De Preville, Briand, Kalu, Cornelius. De plus le milieu de terrain bordelais ne parvient pas à mettre le pied sur le ballon et se fait rentrer dedans par des angevins téméraires. C’est presque logiquement que le colosse croate Mateo Pavlovic (1m96 pour 94 kilos) égalise peu après l’heure de jeu. Cette égalisation n’a pas le mérite de réveiller les girondins et c’est même le capitaine Benoit Costil qui sauve les siens à plusieurs reprises, notamment en stoppant un penalty. On semble se diriger vers un match nul entre le FCGB et le SCO d’Angers quand Karamoh, entré à la 70ème minute inscrit un superbe but dans le temps additionnel à la suite d’un rush de plus de 60 mètres. Bordeaux échappe de peu au piège angevin et obtient sa deuxième victoire à l’extérieur de la saison.

Opposés à Dijon au Matmut Atlantique en ce dimanche, les joueurs du duo Bedouet-Ricardo, forts de leur victoire quelques jours plus tôt, se devaient de repartir avec les 3 points. Le quatuor d’attaque remanié, Karamoh et Kamano faisaient leur retour dans le onze de départ. Une nouvelle fois mis à l’épreuve face à une équipe de deuxième moitié de tableau, les girondins ont eut du mal à faire la différence. Comme face à Angers, le spectacle n’est pas au rendez-vous et les occasions franches sont peu nombreuses. Les dijonnais, pourtant réduits dès la 34ème minute de jeu à 10 suite à l’expulsion d’Amalfitano, parviennent à défendre chèrement leur peau. Procédant en contre, avec un bloc plutôt bas le DFCO aurait pu revenir au score avec un peu plus de réussite. Évoluant en supériorité numérique pendant presque une heure, les bordelais voient leurs quelques tentatives repoussées par l’habituel remplaçant de Runarsson, le français Bobby Allain. En deuxième mi-temps la possession girondine s’accroît et atteint presque les 70%. Enfin, à la 77ème minute, rentré à l’heure de jeu à la place de Kamano, c’est le danois Cornelius qui libère le siens et offre la victoire au FCGB. Grâce à ces 3 points pris face aux bourguignons, additionnés aux 3 autres points glanés à Angers, Bordeaux, qui compte toujours un match de retard, est désormais revenu à la lutte pour une place européenne. Effectivement les bordelais comptent seulement 4 points de retard sur les étonnants strasbourgeois, 5èmes. La saison reste encore longue mais pour l’instant les girondins sont installés dans le bon wagon en championnat. La prochaine échéance interviendra dans un peu moins de 10 jours pour disputer une "importantissime" demi finale de Coupe de la Ligue face à Strasbourg.

Ecrit par Charly Chateau


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda