Bordeaux

Institut Bernard Magrez : Michel Cymes au royaume des hypocondriaques …

Si avec justesse et non sans humilité, Michel Cymes conférencier de cette énième nuit du savoir affirme très vite ne pas être le médecin omniscient qui a réponse à tout, sa connaissance de l’hypocondrie nourrie par de nombreuses années de pratique l’a conduit à l’écriture du livre présenté ce jeudi 16 Mai à l’Institut Bernard Magrez dans un Pavillon La Boétie affichant complet.

CHERS HYPOCONDRIAQUES … « Je vais vous rassurer »

L’Hypocondriaque

Que ce soit sur le flanc droit ou sur le gauche celui qui pénètre sur les barreaux de l’échelle de l’hypocondrie est toujours plus ou moins comme on dit, sur le flanc. L’hypocondriaque chronique et dépressif est celui qui chaque matin cherche une douleur pour gâcher sa journée et qui souvent ne se traite pas pour ne pas masquer les symptômes. Selon le cas, il va soit consulter plusieurs médecins, soit faire l’autruche. Nous avons bien affaire avec l’hypocondriaque à un angoissé auto-centré qui est souvent soulagé lorsqu’on lui trouve quelque chose.

Et Michel Cymes de rappeler la phrase gravée non sans humour sur la tombe d’un hypocondriaque :

« Je vous l’avais bien dit » …

Michel Cymes à l’Institut Bernard Magrez

Quelques causes …

Parmi les causes de l’hypocondrie il est évident que l’éducation joue un rôle majeur…

De même que sur la grande échelle de l’hypocondrie, le métier exercé (souvent étudiants en médecine), le stress subi au quotidien, les perturbations psychologiques et de nombreux autres aléas de la vie vont cultiver d’autant mieux l’hypocondrie que le terrain sera favorable.

La nouvelle donne …

Si aujourd’hui malgré quelques aléas on vit de plus en plus longtemps, le but est depuis quelques années de vivre vieux, mais en bonne santé, et la tendance pas encore généralisée, loin de là, pour tous les patients, de se prendre en charge est devenue une nouvelle donnée apparue depuis quelques dizaines d’années.

Ajoutant que plus on en sait plus on s’en fait, Michel Cymes pointe la nécessité de fournir des explications aux malades, attitude tout à fait légitime mais cependant loin de s’avérer simple, notamment avec certaines professions dont les enseignants.

Et d’ajouter à ce propos : « Tous mes confrères vous le diront ».

La Médecine à la Télé …

Aujourd’hui je me sens responsable des messages de Santé Publique à faire passer, d’autant plus que bien que devenu très populaire, j’ai gardé le besoin viscéral de garder le contact avec les patients, de rester dans la vraie vie. L’exercice de la médecine (il est O.R.L.) reste pour moi indispensable et fondamental.

Je tiens à faire passer des messages importants, notamment en ce qui concerne les vaccins qui sauvent des vies et leurs dangereux détracteurs. Il devient de plus en plus difficile en France de défendre la vérité scientifique.

Il faut aussi lutter contre la sédentarité et ses conséquences en tous points catastrophiques car les bienfaits de l’activité physique sont phénoménaux. Autant de messages adressés par Michel Cymes qui lors des Jeux Olympiques de Paris sera au Comité, l’ambassadeur santé des J.O.

Rester dans la vraie vie …

Après quelques digressions concernant notamment l’Homéopathie et la Prévention, le tout non sans humour, Michel Cymes confirmera son désir de rester dans « la vraie vie » et réaffirmera la conscience de sa responsabilité en tant que communicant populaire, tout en rappelant qu’il était très loin de prétendre tout savoir.

Un communicant de qualité, devant un parterre attentif en majorité féminin, sans nul doute plus une question de charme que d’hypocondrie …

Chers hypocondriaques de michel cymes

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda