La propagation des virus serait elle le résultat de l’activité humaine ?

Il se pourrait bien que suite à son activité l’homme libère des forces susceptibles de le détruire comme la planète en subit les conséquences actuellement.

Dans deux articles de NOTHETIC, Concepcion Alvarez et Marina Fabre mettent en cause l’activité humaine comme pourvoyeuse de virus qui pourraient nous détruire et Concepcion Alvarez écrit "VIH, MERS, SRAS, Zika, Ebola, Chikungunya, grippe aviaire : 65 % des maladies infectieuses émergentes sont des zoonoses, c’est-à-dire des agents pathogènes transmis des animaux à l’homme, et 72 % trouvent leur origine dans le monde sauvage" et c’est vrai que la déforestation a rapproché l’homme des habitats sauvages l’exposant à la transmission de ces virus surtout s’il consomme de la viande sauvage comme celle du Pangolin qui serait peut être à l’origine de la transmission du Covid 19 à l’homme. Ceci se serait passé dans une région de Chine ou l’homme braconne l’animal vivant dans les zones forestières d’Asie du Sud-Est pour s’en nourrir et se serait retrouvé sur le marché de Wuhan. Une seconde hypothèse est que le virus se serait échappé accidentellement d’un laboratoire de Wuhan et non pas du laboratoire P4 mais de l’Institut de Virologie de Wuhan comme certains l’avancent. Elle ajoute "Faut-il alors supprimer toute forme de biodiversité pour éviter tout risque ? De façon tout à fait contre-intuitive, c’est exactement l’inverse qu’il faut faire. Car c’est justement la grande diversité des espèces qui permet que les agents pathogènes soient dilués dans une multitude d’hôtes, voire stoppés, sans jamais arriver jusqu’à l’Homme". Selon plusieurs chercheurs, l’émergence d’une pandémie comme le Covid-19 était prévisible. Une étude de 2007 sur l’éclosion du SRAS avait ainsi conclu que "la présence d’un grand réservoir de virus de ce type dans les chauves-souris, ainsi que la culture de se nourrir de mammifères exotiques dans le sud de la Chine, représentent une bombe à retardement".

Chauve-souris

Dans l’article de Marina Fabre on trouve la même mise en cause en des termes semblables, à savoir : les experts estiment que la perte de biodiversité et la destruction de l’environnement sont un des facteurs de la pandémie actuelle de coronavirus. Il suffit de jeter un coup d’œil dans le rétroviseur pour s’apercevoir que ce n’est pas la première fois. 65 % des maladies infectieuses émergentes sont des zoonoses, c’est-à-dire des agents pathogènes transmis des animaux à l’homme. Et 72 % trouvent leur origine dans le monde sauvage. Trois virus illustrent ce phénomène, Ebola qui est un virus qui hante l’Afrique centrale et de l’Ouest où les épisodes de l’épidémie Ebola se succèdent, et c’est la déforestation, causée par l’activité humaine, qui a accéléré la propagation du virus. L’écologue Philippe Grandcolas précise "Cette promiscuité fait que la probabilité de transmettre le virus est plus grande. Il y a cinquante ans, la maladie serait peut-être restée confinée à ces villages. Aujourd’hui, elle peut se propager très vite, ces milieux ruraux étant connectés à de grands centres urbains". L’autre exemple est celui de la grippe aviaire dont l’origine est l’élevage intensif des sujets qui touche essentiellement les oiseaux ou on a eu longtemps peur qu’un virus mutant n’atteigne l’homme qui puisse ensuite se transmettre et en 2003 l’inquiétude a gagné en France et on est passé à côté mais des stocks massifs d’antiviraux, de masques et des pré-commandes de vaccins avaient été réalisé dès 2005, tout ceci s’étant presque totalement évaporé depuis cette date aussi bien le virus que les stocks. Le troisième exemple est lié au moustique tigre qui peut transmettre trois maladies mortelles à savoir : le chikungunya, la dengue et le zika. Si l’insecte vit, à l’origine, dans les forêts tropicales d’Asie du Sud, ce sont les échanges internationaux qui ont favorisé sa dissémination à travers le monde soit qu’ils aient emprunté l’avion ou le bateau.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Le Génie du Sculpteur

Nous suivre sur Facebook

Agenda