Bordeaux

Le salon Electric-road s’installe à Bordeaux

Pour la première fois, le forum de la mutation des mobilités "Electric-road" s’installe au Parc des expositions à Bordeaux. Du 2 au 4 avril prochain, le salon ouvrira ses portes aux professionnels de l’électrique et aux particuliers.

Le salon de la mobilité électrique "Electric-road" crée en 2013 par Jean-Patrick Teyssaire est organisé pour la première fois à Bordeaux. Son envergure promet d’être sans précédent. L’événement s’étendra sur 10 000m² contre 1 000m² en 2018 à Nantes.
L’exposition rassemblera 150 experts de l’électrique. Et si initialement, il concernait les professionnels, il est désormais ouvert au grand public. Le but de ce rassemblement est de réfléchir ensemble à la rupture électrique qui a lieu actuellement. Des débats seront organisés pour que les visiteurs comprennent l’enjeu de l’électrique et s’ouvrent à cette nouvelle pratique. Toutes sortes de stands seront ainsi accessibles au public et ils pourront même essayer des véhicules.
La voiture autonome n’est, pour l’instant, pas une priorité. C’est pourquoi "Electric-road" axera plutôt les trois jours sur les matières à utiliser ou à supprimer, les bornes de rechargement - gros point noir aujourd’hui en France - et le recyclage des batteries. Aujourd’hui, ce qui pose le plus de problème avec les voitures électriques, ce sont la conception de la batterie, que l’on dit polluante et le fait qu’on ne sache pas la recycler correctement. L’autre soucis est bien-sûr l’autonomie de la voiture. Le paysage français est parsemé de 30 000 bornes mais ce n’est pas suffisant. L’objectif serait d’en mettre 7 millions, ce qui règlerait les problèmes d’accessibilité. Jean-Patrick Teyssaire affirme néanmoins que "la voiture électrique n’est pour le moment pas faite pour l’autoroute" mais pour un emploi citadin. D’après ses dires, 90% des charges se font au domicile, ce qui rend l’électrique accessible à tous.

Véhicules électriques

Le salon "Electric-road" sera composé de 8 plénières de débats, d’ateliers en tout genre, de workshops et d’un ring. Autour de celui-ci, les professionnels se confronteront aux questions des particuliers en ce qui concerne l’électrique. Une piste d’essai de véhicules sera installée à l’extérieur du bâtiment. Pour le reste, il y aura aussi une piste intérieure où les visiteurs pourront essayer des deux roues électriques.
Le jeudi 2 avril sera consacré aux collectivités. On y parlera notamment transports publics. Un écran sera également installé pour suivre en direct le décollage du premier avion hybride depuis Mérignac. Le VoltAera a été mis au point par Jean Botti, ancien patron de l’innovation d’Airbus. Une partie de l’avion sera exposée au salon. Le lendemain, la journée sera dédiée aux industriels mais aussi et surtout, aux batteries européennes. Puisque aujourd’hui, 100% des modules de batteries sont fabriquées en Asie, l’Europe a décidé d’être indépendante à ce sujet. Enfin, le samedi, la journée se verra plus ludique car les organisateurs attendent plus de particuliers. À 16h, la course de Formula-e à Rome sera retransmise. À l’occasion, une voiture de course sera installée ainsi qu’un simulateur pour le plus grand plaisir des amateurs de sensations fortes.
L’ "Electric-road" reste un congrès de professionnels surtout les deux premiers jours. Néanmoins, les particuliers sont invités à la totalité du salon.

Ecrit par Margau Gonzalez


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Nous suivre sur Facebook

Agenda