Santé : « on s’organise quand ? »

Pharmacologue de très haut niveau à l’université de Bordeaux, le professeur Bernard Bégaud qui a consacré trente-cinq ans à l’étude de la pharmacologie, aborde dans son livre, « La France malade du médicament », les usages injustifiés et non conformes qui dans notre pays représentent, selon lui, chaque année un gaspillage de l’ordre de 10 milliards d’euros dans l’indifférence générale.

Il se défend d’être un énième contempteur de l’industrie pharmaceutique : « Peut-on oublier combien les découvertes de ces cent vingt dernières années ont transformé le paysage de la santé publique et la vie des gens. » Selon lui, la France bat des records en ce qui concerne le mauvais usage des médicaments car le médecin français est l’un des moins bien formés d’Europe en matière de prescription. Alors que le pouvoir des autorités sanitaires s’affaiblit, l’intérêt industriel prévaut. Entre maladies non prévenues et non traitées, prescriptions inutiles et trop coûteuses, traitements trop prolongés, prescriptions non justifiées, nombreux effets indésirables conduisant à des hospitalisations, l’auteur soulève un débat qui n’a jamais vraiment eu lieu dans notre pays.

Concernant la crise du Covid 19, nombre de remarques du professeur Bégaud ne manquent pas d’intérêt  : « En France, en santé publique, on est incapable d’imposer quoi que ce soit aux entreprises. Cette crise en est la triste illustration. L’exemple le plus criant est la pénurie de médicaments. Certains services de réanimation ont manqué, par exemple, de curare. Nous sommes quelques uns à réclamer depuis des années que soit établie une liste de médicaments et d’équipements vitaux pour lesquels les industriels seraient tenus de garder plusieurs mois de stock. Les Allemands le font ….Ce n’est pas rien d’être soudainement dépendant d’un pays comme la Chine pour la fourniture de matériel vital pour la nation. »

Plaquettes de comprimés


Comment ne pas se rendre compte à la lecture du professeur
Bernard Bégaud que, face à cette crise, la supériorité du système de santé français, maintes fois déclarée, n’était que du vent. Ainsi depuis des années, les politiques de gauche comme de droite ont conduit les hauts dirigeants à Bercy comme ceux des hôpitaux à raisonner beaucoup plus comme des comptables que comme des acteurs de santé publique. Heureusement qu’au milieu de la tempête les soignants, seuls « vrais et compétents intervenants de la santé » se sont organisés entre eux et l’ont bien fait sans se soucier des labyrinthes administratifs et de leurs chefs comptables.

Alors que dans notre beau pays les guerres idéologiques ne cessent jamais, dernièrement le Sénateur de l’Allier Claude Malhuret évoquait l’Allemagne, évocation qui en énerve plus d’un, non pas comme un modèle, mais au moins comme un pays où l’on sait où les choses sont rangées !!!

La France malade du médicament
Bernard Bégaud
Format 13.5 x 21.5 cm
192 pages
broché
18 €
Éditeur : L’OBSERVATOIRE
Code ISBN : 979-10-329-0949-2

Ecrit par Dominique Mirassou


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Chapitres : 1 - 2 - 3
Un monde meilleur

Chapitres : 1 - 2 - 3
Comme une plume

Nous suivre sur Facebook

Agenda