Bordeaux

Jérémy Rifkin fait rêver la maison écocitoyenne de Bordeaux.

Ils étaient nombreux, mercredi 24 septembre, à s’être rassemblés à la maison écocitoyenne de Bordeaux pour écouter la conférence de Jérémy Rifkin, organisée par l’émission, « les rendez-vous du futur ». L’économiste américain, a présenté son nouveau livre, « la nouvelle société du coût marginal zéro », en direct d’ Issy les Moulineaux.

C’est un monde utopique, que nous a présenté Jérémy Rifkin à la maison écocitoyenne de Bordeaux. Un monde, qu’il décrit dans son livre « la nouvelle société du coût marginal zéro » et qui nous semble encore si lointain. Pourtant qu’ils soient passionnés d’écologie, ou simples curieux, ils étaient une quarantaine à écouter monsieur Rifkin, à la maison écocitoyenne de Bordeaux.

Jérémy Rifkin, en direct d’Issy-les-Moulineaux, expose sa théorie.
photo Aurélie Franc


L’idéalisme de Jérémy Rifkin
La thèse de Monsieur Rifkin se divise en trois points. Tout d’abord avec le développement de nouvelles technologies, l’humanité atteindra, dans quelques années, un seuil où le coût marginal de production d’un objet (coût supplémentaire de la dernière unité produite) sera nul. Par ailleurs, il suit le même raisonnement avec le développement des énergies alternatives, qui ne coûteront à terme, plus rien. Enfin, en parallèle du monde capitaliste dans lequel nous vivons actuellement, un monde de partage, ou de communauté collective se développe, remplaçant au fur et à mesure, le système capitaliste.
Premièrement, selon Monsieur Rifkin nous sommes « à l’aube d’une troisième révolution industrielle dans laquelle le super internet des objets est en train de remplacer l’internet de la communication ». Ainsi, avec l’émergence des imprimantes 3D et de la robotisation, tout le monde pourra bientôt créer ses propres objets à la maison. Grâce à cela, dans quelques années le coût marginal de production des objets atteindra zéro.
Par ailleurs, l’énergie ne sera bientôt plus coûteuse « car une fois les panneaux solaires et les éoliennes intallés, les énergies ne coûtent plus rien. Le vent n’envoie pas de facture et le soleil non plus. Il faudra juste nettoyer de temps en temps mais cela aura un cout marginal zéro ».
Enfin, les individus doivent se tourner vers une société de partage. Avec l’émergence de sites internet de communautés collectives, les hommes partagent et ne payent plus. La jeunesse est pour Monsieur Rifkin le modèle à suivre car elle « passe de la propriété à l’accès. »

Ouishare, représenté par Samuel Roumeau, en a profité pour promouvoir son action.


Des réactions mitigées dans le publique
Le public reste tout de même partagé. Certaines voix discordantes se sont faites entendre à la fin de la réunion. « Il y aura toujours des grands magnas d’Internet et nous serons toujours les serfs qui consomment » lance un homme dans le public. D’autres paraissent plus convaincus. C’est la cas de Marie, « je pense vraiment que plus tard nous vivrons beaucoup plus en cohabitation mais je pense que Monsieur Rifkin a une vision un peu extrême de son modèle. Je ne pense pas que ce qu’il projette soit possible à 100% ».

Sceptique ou pas, Jérémy Rifkin affirme qu’il présente la seule solution viable. « Si vous avez un plan B dites le moi, mais il n’y en a pas. » Voilà qui a le mérite d’être clair.


Les Rendez-vous du Futur Jeremy Rifkin 06.02.2012 par le_cube

Ecrit par Aurélie Franc


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda