FC Girondins de Bordeaux

Les Girondins arrachent un point timide de leur déplacement à Rennes.

De retour aux affaires après la qualification de l’Equipe de France pour la Coupe du Monde 2014, les Bordelais se rendaient samedi soir en terres bretonnes à l’occasion de la 14ème journée de Ligue 1. Dans cette triste rencontre de milieu de tableau, aucune des deux équipes n’est parvenu à prendre le dessus sur l’autre (1-1), et c’est un partage des points logique qui oblige les deux formations à stagner au classement.

C’était donc le début d’un grand marathon pour les hommes de Francis Gillot, qui les mènera à disputer neuf rencontres jusqu’à la trêve hivernale. Turn-over, coaching gagnant et joueurs en pleines formes seront donc nécessaires afin de parvenir à l’objectif prononcé par l’entraîneur girondin à savoir remporter toutes les rencontres programmées. Pour ce premier défi, c’est une équipe sans surprise qui est concocté pour repartir sur de bonnes bases après la déroute subie face à Nantes. On retrouve N’Guémo à la récupération avec Sertic, et Jussié en dessous du buteur Diabaté. La rencontre démarre tambours battants par un incroyable raté du buteur portugais du SRFC, Nelson Oliveira qui ne dévie pas assez la frappe sur un centre, alors qu’il se trouvait seul face au portier bordelais. Les minutes qui suivent sont de même acabit : les Rennais se procurent d’assez franches occasions, la défense girondine ne semblent alors pas du tout sereine, notamment en ce qui concerne les latéraux, Mariano et Orban - qui vient d’étrenner sa première cape international avec la prestigieuse sélection de l’Argentine -. La suite de la première période sera beaucoup plus calme, la défense du FGCB parvenant à éteindre l’incendie. La grosse action bordelaise est à l’actif du défenseur Henrique, qui sur coup-franc, se démarque et frappe le cuir de la tête, obligeant le rempart breton à sortir une magnifique claquette. L’arbitre renvoie les vingt-deux acteurs sur ce triste 0-0. A la 63ème minute de jeu, les Rennais obtiennent un corner que la défense ne parvient pas à repousser, et le Rennais Kana-Biyik place son ballon de la tête hors de portée de Cédric Carrasso. Les locaux prennent l’avantage pour...quatorze petites secondes : sur l’engagement qui suit, le milieu Landry N’Guémo conserve le cuir, avant de balancer un long ballon dans la surface adverse, ou le Malien Cheick Diabaté se retrouve à la retombée suite à une magnifique course, puis effectue un fantastique contrôle du pied. Il ne lui reste plus qu’a ajuster le gardien du Stade Rennais. Les Bordelais reviennent à égalité. Malgré cette dynamique, les Bordelais ne se procureront pas tant que cela d’occasions. Ni les Rennais d’ailleurs, chacun semblant satisfait de ce résultat. Coup de sifflet final sur ce score de parité. Diabaté remonte au sixième rang du classement des buteurs, à seulement deux petites longueurs du trio de tête. Quant aux classement de la Ligue 1, les Girondins de Bordeaux stagnent au douzième rang avec dix-huit points. La suite des événement pour les pensionnaires du stade Chaban-Delmas, c’est le match de la dernière chance en Europa League, ou les Bordelais affronteront à domicile l’Eintracht Francfort, leader de la poule, et son armada de supporteurs, dont on attend plus de 10 000 membres. Pour éviter l’affront aussi bien sur le terrain que dans les tribunes, le club devra compter sur un maximum de supporteur présent. Très grosse affiche en perspective, même loin du strass et des paillettes. Et probablement l’ultime rencontre européenne du mythique FC Girondins de Bordeaux dans sa légendaire antre du Parc Lescure.

Ecrit par Thibault Jeantieu


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Sur le même sujet

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda