La contagion n’en finit plus de progresser

Pas un jour sans qu’un nouveau record soit battu et si les chiffres baissent un peu un jour, ils remontent en flèche le lendemain et actuellement le taux de positivité des tests est rendu à 7,4% ce dimanche soir.

Si sur les chiffres bruts tout le monde est d’accord, il n’en va pas de même sur non seulement l’interprétation de ces données mais aussi sur le sens de l’évolution de la pandémie dont la dangerosité varie selon les uns ou les autres et le bon peuple patauge. Chacun y va de sa vision et pendant ce temps là au gouvernement c’est la brasse coulée avant que ce ne soit peut être lui même qui soit coulé. En attendant en Gironde, la préfète a tranché avec la fermeture des bars à 22 heures dès lundi accompagné de la fermeture des piscines et des salles de sports. Ce qui inquiète l’ARS localement, c’est le taux d’incidence chez les plus de 75 ans sans pour autant que dans l’immédiat le système hospitalier soit débordé. Ce qui est très difficile dans cette histoire c’est le temps de latence entre le fait de contracter le virus et le temps qu’il va mettre à exprimer sa virulence selon les individus. Ce n’est pas comme à la guerre ou après la bataille on compte les morts et on sait où on en est, là il faudra des mois voire des années pour comptabiliser la totalité des décès du à cette infection et si elle disparaissait brutalement comme cela s’est passé pour la grippe espagnole quelles conclusions devrait-on en tirer ? Pour l’instant c’est la course au vaccin avec des annonces ronflantes mais dans l’immédiat globalement rien de vraiment sérieux.

Le masque de mieux en mieux admis

Cette situation est en train de dresser les français les uns contre les autres même si la majorité pense que port du masque est souhaitable car depuis le début on navigue dans un flou artistique ou on est passé d’une priorité à la santé avec le confinement à une priorité à l’économie, mais le virus est retord et après avoir fait profil bas, il se manifeste à nouveau bruyamment et là on a du mal à savoir sur quel pied danser avec un florilège de propositions pouvant parfois paraitre plus ou moins fantaisiste. Ce qui est sur c’est que l’on doit la priorité a des mesures de bon sens en évitant au maximum les endroits clos, donc lavage des mains car malgré ce qu’insinue Sibeth Ndiaye les français ne sont pas si sales que çà, même s’ils ont besoin d’avoir de temps en temps un petit rappel sur la fréquence. On a quand même du mal à comprendre comment tout cela est géré on passe de la quatorzaine à la septaine mais on ferme pour quinze jours "avec le rebond de la crise sanitaire". C’est quand même un sondage surprenant (cité sur LCI) que celui qui révèle que 70% des français pensent que la crise a été mieux gérée en Allemagne qu’en France même si Angela Merkel a affronté quelques soucis. La cerise sur le gateau reste quand même la situation marseillaise ou la population vit comme un affront les mesures imposées brutalement depuis Paris. On attend la décision du tribunal qui a été saisi !

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2
Brunissande et Esclarmonde

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Nous suivre sur Facebook

Agenda