Bordeaux

La progression du Covid à Bordeaux

Le centre ville est déjà une zone où le port du masque est obligatoire depuis déjà plusieurs jours mais malheureusement cette disposition n’est pas suffisante pour ralentir la propagation du virus car pas toujours respectée.

Ce sont maintenant les rassemblements familiaux qui sont dans l’œil du cyclone et les rassemblements pour mariage sont dans le collimateur des pouvoirs publics parce qu’avec le déconfinement les contraintes ont volé en éclats surtout auprès des jeunes qui se sont retrouvé(e)s ainsi comme les vecteurs du virus car ils sont souvent asymptomatiques. Au niveau régional, "en un mois, le taux de positivité est passé de 1,6 % à 5,2 %. Le nombre de cas a fortement augmenté et ceci n’est pas seulement lié à une augmentation du nombre de dépistages réalisés", a précisé l’ARS ces derniers jours. Un certain nombre de mesures coercitives sont tombées pour tenter de ralentir la diffusion du virus. Globalement les décisions ont été prises en concertation et elles ont eu l’aval du Président de la Métropole, du maire de Bordeaux en accord avec la préfète Fabienne Buccio ainsi que du professeur Denis Malvy qui a fait appel au civisme de chacun pour protéger les autres, la tranche des 15/44 ans est la plus porteuse du virus. C’est ainsi que de nouvelles mesures sont tombées annoncées aussi bien par la préfète que par Alain Anziani où la Métropole va faire un effort pour développer l’offre de transport en commun pour fluidifier la charge aussi bien des bus que des tramways et organiser la possibilité d’avoir accès à du gel alcoolique dans les stations. Il a aussi demandé aux polices locales d’être fermes sur le port du masque.

L’absence de masques va être plus fortement sanctionnée

Fabienne Buccio a annoncé l’annulation des journées du patrimoine et elle a précisé que le plan d’action avait des principes clairs : le ciblage, la proportionnalité et la réactivité. C’est ainsi que sont tombés le rassemblement de plus de dix personnes à l’extérieur, que les fêtes étudiantes sont empêchées et les sorties scolaires annulées, que les fêtes foraines et les brocantes sont annulées, mariages pas interdits mais pas de fêtes dansantes, interdiction de la consommation debout dans les café, interdictions de diffusion de musique sur la voie publique par les établissements, pas de soirées dansantes dans les établissements publiques, suppression des événements en milieu professionnel, la jauge des événements sportifs est ramenée de 5 000 à 1 000, ce qui soit dit en passant ne va pas favoriser le quart de finale de la Challenge Cup à Bordeaux. L’UBB sur cette année 2020 n’est vraiment pas vernie. En ce qui concerne les EHPAD les pensionnaires ne pourront recevoir que deux personnes par semaine avec mesure de distanciations physiques et application du gel. Pour Denis Malvy la situation est tendue et il faut mettre immédiatement en application les mesures avancées car on ne pourra mesurer leurs efficacités que dans trois semaines.

Ecrit par Bernard Lamarque

Co-fondateur et rédacteur en chef de Bordeaux Gazette


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Et si je vous racontais...

Chapitres : 1 - 2 - 3
Vendanges et Immortalité

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4
Voyage, Voyage !

Chapitres : 1 - 2 - 3
Mecarecit 2035

Chapitres : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7
Bienvenue à Sainte Gueille

Chapitres : 1 - 2 - 3
On ne refait pas l’histoire

Nous suivre sur Facebook

Agenda