FC Girondins de Bordeaux

Coup d’arrêt pour les Girondins !

Dans le cadre de la 24ème journée de Ligue 1, les Bordelais se déplaçaient sur l’île de Beauté pour y affronter l’AC Ajaccio. Les joueurs marines et blancs ont été coupés dans leur élan et préparent mal leur rencontre a Kiev ce jeudi. Retour sur une sale soirée.

JPEGIls étaient prévenus. Les Lyonnais, second du classement, étaient tombés au même endroit la semaine passé face a la modeste équipe ajaccienne. Les hommes au scapulaire devaient donc se méfier de cette rencontre piège, d’autant plus qu’ils étaient privés de Carlos Henrique (suspendu), de Grégory Sertic, Landry N’Guemo, Hadi Sacko (blessés) et de Cheick Diabaté (retenu en sélection). Mais ils arrivaient également plein de confiance, suite a leurs deux succès consécutifs difficiles en championnat ( victoires 1-0 a Nice puis 2-0 face a Valenciennes). Mais la soirée commence mal. Après une entame de match légèrement en faveur des locaux, le latéral droit brésilien des Girondins, Mariano, se blesse sur une contre-attaque bordelaise. Le joueur ne se relève pas et est contraint de céder sa place dès la 22ème minute de jeu. Le staff médical du club craint une entorse, ce qui serait une bien mauvaise nouvelle avant d’aller affronter le Dynamo Kiev en Europa League jeudi soir. C’est donc Julien Faubert, de retour au club par la petite porte durant la trêve hivernale qui prend son poste. Rien de particulier à signaler jusqu’à ce coup-franc pour Ajaccio à la 31ème minute de jeu. L’arrière-garde bordelaise repousse mal la balle et le milieu ajaccien Ricardo Faty décide de placer une magnifique retournée acrobatique au milieu de la défense girondine. Le gardien girondins Cédric Carrasso, visiblement surpris par le geste, ne bouge pas d’un poil et voit le cuir franchir la ligne. C’est après ce chef-d’oeuvre que les Girondins vont enfin se réveiller et assiéger les buts ajacciens. Bellion, Saivet, Plasil, Obraniak et Maurice-Belay auront tout tenté, mais rien n’y fera, tous les attaquants bordelais se casseront les dents sur le dernier rempart d’Ajaccio, Guillermo Ochoa. L’arbitre met fin à la rencontre tandis qu’Ajaccio met fin à bonne série des hommes de Francis Gillot. C’est donc avec la mine des mauvais jours que ce dernier se rendra en conférence de presse. En plus de voir son équipe rétrogradée au 6ème rang du classement, il vient également de perdre son latéral titulaire et voit ses attaquants en proies au doute suites aux nombreuses tentatives infructueuses de ce samedi. Et tout cela avant une semaine compliquée pour les Girondins qui se rendront donc a Kiev ce jeudi (prévu à 19 heures )avant de recevoir l’Olympique Lyonnais dimanche dès 14 heures.

Ecrit par Thibault Jeantieu


Recherche

Nous suivre

Vous pouvez nous suivre sur les différents réseaux sociaux ci-dessous!


Newsletter!

Recevez directement le nouvelles actualités de Bordeaux Gazette.

Bordeaux Gazette Annuaire

Petites Annonces Bordeaux Gironde

Nous suivre sur Facebook

Agenda